NOUVELLES

Soudan: attaque contre un camp de déplacés au Darfour (Minuad)

24/03/2014 07:50 EDT | Actualisé 24/05/2014 05:12 EDT

Un camp de déplacés a été attaqué et incendié par des hommes armés dans le sud du Darfour, une région de l'ouest du Soudan dévastée par la guerre civile, a indiqué lundi la mission conjointe ONU-Union africaine au Darfour (Minuad).

Quelque 300 hommes lourdement armés ont attaqué samedi le camp Khor Abeche, dans le Darfour-Sud, mettant le feu à des dizaines d'abris et volant du bétail, selon un communiqué de la Minuad.

L'attaque a fait un mort parmi les déplacés, et quelque 2.000 personnes ont cherché refuge auprès d'une base de la Minuad située à 75 km au nord-ouest de Nyala, la capitale du Darfour-Sud.

Le même jour, des centaines de familles se sont rendues sur la base de la Minuad à Korma, au Darfour-Nord, affirmant que leur ville avait été attaquée.

La Minuad avait annoncé mercredi avoir reçu des informations sur de nouveaux villages attaqués et incendiés dans la région de Hashaba, à une centaine de kilomètres au nord-ouest d'El-Facher, le chef-lieu du Darfour-Nord.

Elles ont fait "quelques morts" et poussé de nombreux habitants à quitter leur foyer, selon la Minuad

Le conflit au Darfour, une région aussi vaste que la France, a éclaté en 2003 entre milices pro-gouvernementales et rebelles réclamant la fin de la "marginalisation économique" de leur région et un partage du pouvoir avec le gouvernement de Khartoum.

Il a fait des centaines de milliers de morts, ainsi que plus de deux millions de déplacés, selon l'ONU.

"La situation au Darfour se détériore encore et commence à ressembler à la situation d'il y a 10 ans, si ce n'est pire", et les évènement laissent présager "des résultats catastrophiques", écrit lundi Mahjoub Mohamed Salih, un éditorialiste réputé, dans les colonnes du quotidien The Citizen.

Outre le conflit entre rebelles et pouvoir, le Darfour est devenu depuis quelques années le théâtre de combats sanglants entre tribus arabes, anciennes alliées que Khartoum n'a plus les moyens de contrôler, se disputant la terre, l'eau et les droits miniers.

La Minuad, créée il y a six ans et forte de 19.000 soldats et policiers, est l'une des plus importantes missions de maintien de la paix dans le monde.

Dimanche, le directeur de l'ONU au Soudan, Ali Al-Zaatari, a affirmé que "la population du Darfour a besoin d'aide humanitaire immédiate".

it/hj/cbo/sw

PLUS:hp