DIVERTISSEMENT

16e Soirée des Jutra: coup de foudre professionnel pour Laurent et Pénélope

24/03/2014 06:25 EDT | Actualisé 24/03/2014 06:25 EDT

Laurent Paquin et Pénélope McQuade semblaient flotter sur un nuage lorsqu’ils se sont amenés devant les représentants des médias, dimanche soir, au terme de la 16e Soirée des Jutra. Le duo d’animateurs était particulièrement content d’avoir reçu un accueil amical de la part des spectateurs rassemblés devant lui au Monument-National, des gens de l’industrie du septième art qui sont parfois difficiles à dérider. Mais, même avant que le gala commence, les deux camarades avaient pleinement confiance en leurs moyens et souhaitaient avant tout s’amuser.

«C’était la première fois de ma vie que je dormais bien la veille d’un événement stressant, a raconté Pénélope. La première fois de ma vie que je n’avais pas le trac. À un certain moment, Laurent et moi, on trouvait ça louche de ne pas être nerveux. Mais on était bien entourés et la préparation se passait bien, alors, on s’est dit qu’on avait le droit de ne pas paniquer avant d’entrer sur scène.»

«Dans les dernières semaines, tout s’est fait dans l’harmonie, a poursuivi la communicatrice. Je n’ai pas de recul sur notre travail, mais je sais que c’a été d’une grande douceur et d’une grande facilité tout au long du gala. On n’était pas dans l’adversité, on ne ramait pas contre le courant, on a senti le public extrêmement chaleureux dès qu’on est arrivés sur scène… En voyant les gens ouverts et disponibles à ce qu’on avait à leur offrir, nous, notre job était faite. Il nous restait à être authentiques et sincères sur scène.»

Dans cette aventure, Pénélope dit avoir trouvé un formidable complice en la personne de son co-animateur, Laurent Paquin.

«On s’est pris la main et c’est comme si on ne se l’était jamais lâchée pendant trois heures, a illustré Pénélope. Moi, je connaissais Laurent depuis des années. Je l’ai interviewé des dizaines de fois. Et j’ai découvert quelqu’un de généreux et talentueux. J’espère qu’il va devenir un ami. J’ai vraiment adoré chaque minute passée avec lui, sur scène et en dehors de la scène.»

D’ailleurs, Pénélope a avoué qu’elle aimerait peut-être renouveler l’expérience de l’animation des Jutra… à une condition. «Il faudrait que ça soit avec la même équipe de création et avec Laurent, dans le même contexte, a-t-elle précisé. On ne veut jamais avoir un coup de foudre et, ensuite, une peine d’amour!»

Émouvant Antoine

L’un des moments forts de la remise de prix a été le discours de remerciements d’Antoine Bertrand, qui venait d’assister aux funérailles de sa mère, quelques heures avant le gala. Le lauréat du trophée du Meilleur acteur a livré un discours sensible, qui a ému à peu près tout le monde. Après le passage d’Antoine au micro, lorsque Laurent Paquin est revenu devant le public, il avait du mal à parler tant l’interprète de Louis Cyr l’avait troublé. Pénélope McQuade a dû se précipiter à ses côtés pour achever la présentation. En salle de presse, avant que son collègue ne la rejoigne pour les entrevues en tandem, Pénélope a confié que ce dernier avait pleuré de longues minutes en coulisses après ce moment purement imprévu. «C’est le fun de savoir qu’on travaille avec des gens qui sont vrais, vulnérables, authentiques. Ça rend le travail encore plus significatif», a-t-elle relevé.

«Les joies du direct, a pour sa part badiné Laurent. Mais je l’assume. Je le sais, que je suis moumoune! Je suis comme ça. Ce n’était pas fake, c’était vrai.»

«On savait qu’Antoine vivait une journée difficile, a-t-il ensuite spécifié. Moi, je savais qu’il allait gagner. Je m’étais informé sur les gagnants avant, pour pouvoir faire des blagues après les discours, s’il y avait lieu. Avec lui, je savais que je ne ferais pas de blagues, parce que je connaissais sa journée, je savais que sa mère était décédée récemment. Mais, qu’il finisse là-dessus…», a complété Laurent, encore remué.

«De toute façon, Antoine est toujours un orateur exceptionnel, a conclu Pénélope. Peu importe le contexte, peu importe ce qu’il a à dire, que ce soit joyeux, émotif ou vide de sens, il est toujours extrêmement passionnant à écouter.»

À LIRE AUSSI

INOLTRE SU HUFFPOST

Les gagnants des Jutra 23 mars 2014
«Louis Cyr» Jutra du meilleur film (réactions Twitter)