NOUVELLES

Russie: un professeur d'université licencié après un article sur la Crimée

24/03/2014 12:09 EDT | Actualisé 24/05/2014 05:12 EDT

Un professeur de la prestigieuse université du ministère des Affaires étrangères russe (MGIMO), Andreï Zoubov, a annoncé lundi avoir été licencié après avoir publié un article comparant le rattachement de la Crimée à la Russie à l'Anschluss.

"On m'a licencié sur la base d'un article du code du travail concernant le +comportement amoral d'un collaborateur d'une institution éducative+", a expliqué à l'AFP M. Zoubov, politologue et historien reconnu.

"Il s'agit de discrimination, en raison de mes convictions politiques", a-t-il estimé.

"Au cours de mes douze années de travail au MGIMO, j'ai produit une masse d'articles et de déclarations qui ne reflétaient pas l'opinion du ministère des Affaires étrangères. Et cela a été reçu normalement. Mais visiblement les temps ont changé", a poursuivi le professeur.

La direction du MGIMO a dénoncé dans un communiqué "les comparaisons historiques insultantes" de M. Zoubov, "ses prises de position publiques concernant l'Ukraine et la Crimée" et "sa critique irresponsable de la politique étrangère de la Russie".

Dans un article publié le 1er mars dans le quotidien économique Vedomosti et intitulé "Cela s'est déjà passé", M. Zoubov comparait le rattachement alors envisagé de la Crimée à la Russie à l'Anschluss de 1938 lors duquel l'Autriche a été annexée par l'Allemagne nazie.

"Nous sommes sur le point d'inclure une nouvelle région dans la fédération de Russie", constatait-il dans son article. "Nous sommes au bord d'une destruction complète du système des accords internationaux, du chaos économique et de la dictature politique", avertissait-il.

or-lgo/nm/ai

PLUS:hp