NOUVELLES

Lavrov: l'expulsion de la Russie du G8 ne serait "pas une grande tragédie"

24/03/2014 02:18 EDT | Actualisé 24/05/2014 05:12 EDT

Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a estimé lundi qu'une éviction de la Russie du groupe des grandes puissances du G8 après le rattachement de la Crimée ne serait "pas une grande tragédie".

"Si nos partenaires occidentaux pensent que ce format est dépassé, qu'il en soit ainsi", a déclaré le chef de la diplomatie russe lors d'une conférence de presse. "Nous ne nous accrochons pas à ce format et pour nous, ce n'est pas une grande tragédie si (le G8) ne se réunit pas", a-t-il ajouté.

"Le G8 est un club informel. Personne ne peut expulser quelqu'un d'autre", a-t-il dit, ajoutant néanmoins que la Russie estimait que cela n'est "pas un problème".

"Cela devrait être reconnu que la Crimée a un droit à l'auto-détermination" et la décision de demander le rattachement à la Russie, a poursuivi M. Lavrov, "a pris effet aussi bien pour le peuple de Crimée que pour nous".

Les dirigeants du G7, réunis lundi en fin de journée à la demande de Barack Obama, devaient discuter de l'opportunité d'exclure la Russie du club fermé des pays les plus riches, le G8, où elle avait été admise en 1998.

Devant la presse, M. Lavrov n'a pas dévoilé la teneur de sa rencontre en tête-à-tête avec son homologue ukrainien Andriï Dechtchitsa qui s'était déroulée juste avant. Il s'agissait du contact diplomatique au plus haut niveau entre les deux pays depuis le début de la crise

bur-zak-mbr/jri/jls

PLUS:hp