NOUVELLES

Italie - Prandelli va prolonger de deux ans

24/03/2014 11:35 EDT | Actualisé 24/05/2014 05:12 EDT

Le sélectionneur de l'Italie, Cesare Prandelli, devrait prolonger de deux ans son contrat avec des pouvoirs étendus et diriger la "Nazionale" jusqu'à l'Euro-2016, a-t-il annoncé lundi.

"Je suis très fier que la Federcalcio (Fédération italienne de football) m'ait proposé de renouveler pour deux ans", a dit Prandelli, précisant que le contrat "dépendait aussi du résultat du Mondial". "J'ai assuré de mon entière disponibilité", a-t-il ajouté.

"Un accord a été trouvé avec Prandelli pour prolonger de deux ans son contrat, a précisé un porte-parole de la Fédération (FIGC) à l'AFP. Il reste à en préciser les termes exacts". Le contrat devrait être signé dans les prochaines semaines.

Prandelli (56 ans), en poste depuis l'après-Mondial-2010, devrait comme il l'a souhaité avoir un rôle plus vaste, avec un droit de regard sur la formation au centre technique fédéral et sur les équipes de jeunes.

Arrivé après le flop sud-africain, où l'Italie tenante du titre avait été éliminée au premier tour par le Paraguay, la Slovaquie et la Nouvelle-Zélande, Prandelli a spectaculairement redressé les quadruples champions du monde.

En près de quatre ans, il n'a perdu que deux matches de compétition, la finale de l'Euro-2012 contre l'Espagne (4-0) et une rencontre contre le Brésil en Coupe des confédérations.

Révolution et code éthique

Prandelli a révolutionné le jeu de l'Italie en favorisant l'attaque et la possession de balle, et a instauré un code éthique qui prive de sélection les joueurs coupables d'un mauvais geste.

Dernier en date, le Romain Daniele De Rossi a été écarté de la liste pour le match amical en Espagne, début mars, pour un coup de coude à un joueur de l'Inter.

Le technicien devrait également étendre son influence aux autres sélections. Il évoque souvent son envie de revoir la formation en Italie et de favoriser l'éclosion des jeunes italiens, par exemple à travers la création d'équipes réserves des clubs de Serie A.

Ancien entraîneur notamment de la Fiorentina, Prandelli s'appuie sur les 4/5e de la défense de la Juventus (Gianluigi Buffon dans les buts, Andrea Barzagli, Leonardo Bonucci, Giorgio Chiellini), un milieu de terrain d'exception (Andrea Pirlo, Daniele De Rossi) et un Mario Balotelli qui donne le meilleur de son talent d'attaquant sous les ordres du sélectionneur.

La prolongation de Prandelli avec l'équipe nationale enlève également un des noms les plus cotés du prochain mercato des entraîneurs de Serie A.

L'Italie figure dans le groupe D de la Coupe du monde au Brésil, avec l'Angleterre, l'Uruguay et le Costa Rica.

eba/el

PLUS:hp