NOUVELLES

Syrie: combats à Lattaquié autour d'un passage vers la Turquie

23/03/2014 06:34 EDT | Actualisé 23/05/2014 05:12 EDT

Les combats entre forces gouvernementales syriennes et rebelles se poursuivaient dimanche pour le contrôle d'un point de passage avec la Turquie dans la province de Lattaquié, dans l'ouest de la Syrie, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

"Les combattants du Front al-Nosra et d'autres groupes ont investi le point de passage et en ont fait sortir les forces gouvernementales et les supplétifs de la défense nationale", a précisé le directeur de l'OSDH Rami Abdel Rahmane, affirmant cependant que de violents combats se déroulaient toujours autour du point de passage et dans la ville même de Kassab.

Au cours de cette bataille commencée vendredi, les combattants rebelles ont pu avancer vers des positions militaires dans la région.

"D'importants renforts militaires ont été acheminés pour les forces gouvernementales", selon l'OSDH, qui s'appuie sur une réseau de militants et de sources médicales sur le terrain.

Samedi, les combats s'étaient étendus à d'autres régions de la province de Lattaquié, notamment à des villages sous contrôle du régime, qui a mené des raids aériens et des guet-apens, tuant au moins 20 rebelles et blessant 30 d'entre eux.

Au total, près de 80 combattants des deux côtés ont été tués depuis vendredi dans les combats de Lattaquié.

Trois groupes islamistes --le Front al-Nosra, Sham al-Islam et Ansar al-Sham-- ont lancé mardi une campagne baptisée "Anfal" dans cette province jusqu'alors relativement épargnée par les combats qui ravagent la Syrie. Cette province, majoritairement alaouite, la confession du président Bachar al-Assad, est considérée comme l'un des bastions du régime.

Dans la ville d'Alep (nord) et ses environs, des combats avaient éclaté samedi entre forces loyalistes et de l'opposition qui ont pris le contrôle d'un mont stratégique, Chwayhné, dominant l'ouest de la ville, selon l'OSDH.

Les rebelles ont brièvement coupé samedi la route vers l'aéroport d'Alep, au niveau du village d'al-Azizié, toujours selon l'ONG.

Dans cette région d'Alep, au moins 50 combattants de l'opposition syriens et étrangers ont été tués samedi, ainsi que 26 membres des forces loyalistes et leurs milices, dont le chef de la Garde présidentielle à Alep, le colonel Samii Abbas, a indiqué l'OSDH.

rd-rm/cnp

PLUS:hp