NOUVELLES

Oman lance un important projet pétrochimique

23/03/2014 12:18 EDT | Actualisé 23/05/2014 05:12 EDT

Le sultanat d'Oman a lancé dimanche un important projet pétrochimique en accordant deux contrats pour la réalisation d'une usine de production de polyéthylène et de polypropylène, dont le coût est de 3,6 milliards de dollars.

L'usine sera construite à Sohar, à 200 km au nord de la capitale Mascate, a précisé à l'AFP Musab al-Mahrughi, le PDG de la firme d'Etat Orpic (Oman Oil Refineries and Petroleum industries Compagny).

Les études pour la réalisation de cette unité baptisée Liwa Plastic Project (LPP) a été accordée à la firme Engineers India Limited, basée à New Delhi, et à la Chicago Bridge and Iron Compagny, qui opère à partir de La Haye.

Un porte-parole d'ORPIC a précisé lundi que le montant du contrat indien s'élevait à plus de 40 millions de dollars. Celui de la Chicago Bridge and Iron Compagny n'a pas été révélé.

La construction doit démarrer en 2015, et le début de la production est prévu pour 2018, avec une capacité annuelle de 1,4 million de tonnes.

Selon M. Mahrughi, le LPP fait partie de trois grands projets que sa compagnie s'apprête à réaliser dans les cinq prochaines années, pour un investissement de 7 milliards de dollars, dont 70% seraient réunis auprès de banques nationales et internationales.

Le deuxième projet consiste à réhabiliter la raffinerie de Sohar afin d'augmenter de 70% sa production, pour répondre aux besoins du marché local.

Le troisième projet veut relier cette raffinerie à celle de Mina al-Fahl à Mascate par un oléoduc de 280 km, alors que les produits pétroliers et les carburants sont actuellement transportés par camions.

Non membre de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), Oman produit 935.000 barils de brut par jour, nettement moins que ses voisins arabes du Golfe.

str/mh/sw

PLUS:hp