Huffpost Canada Quebec

Élections 2014 - Legault prédit la chute du PQ

Publication: Mis à jour:
Print Article
FRANCOIS LEGAULT
Agence QMI

Le chef de la Coalition avenir Québec, François Legault, change de cible. Pour lui, la bataille électorale est maintenant entre lui et le chef libéral, Philippe Couillard. « Mme Marois est de plus en plus inexistante pour les électeurs », croit-il. 

« Moi, je m'attends à voir toute une chute du PQ. Pas juste à Québec, à la grandeur du Québec », a-t-il affirmé en conférence de presse dans la capitale nationale, en citant des sondages internes. 

Selon le chef caquiste, le vent a tourné depuis la sortie de Pierre Karl Péladeau sur la souveraineté. « Les deux tiers des Québécois ne veulent pas de référendum et dans le tiers qui reste, une partie vote Québec solidaire. »

Reste, dit-il, son parti et celui de Philippe Couillard qui s'engagent à ne pas tenir de référendum. « On a déjà essayé les libéraux, je pense que c'est le temps d'essayer la CAQ! »

Charge contre le PLQ et Couillard

Côté intégrité, il estime avoir l'avantage sur le Parti libéral du Québec. « Les Québécois qui votent pour la CAQ n'auront pas de surprise dans trois ou six mois , ajoute-t-il. « Mais ils pourraient en avoir avec le PQ et le PLQ, avec ce qui va être révélé à la commission Charbonneau. »

Pour une rare fois, M. Legaut se dit  « un peu d'accord avec Mme Marois », qui affirme que rien n'a changé au Parti libéral. « J e note comme Mme Marois que beaucoup de gens qui se présentent aujourd'hui pour le Parti libéral étaient là au moment où il y avait de la corruption. »

« Sam Hamad a eu la visite de l'UPAC (sic). M. Couillard a eu la visite de l'UPAC. Pierre Moreau a eu la visite de l'UPAC (sic). Je ne sais pas, mais il y a sûrement des doutes qu'on peut avoir du côté du Parti libéral. » MM. Hamad et Moreau n'ont pas été rencontrés par l'UPAC, mais les enquêteurs de la commission Charbonneau. 

M. Legault, qui affirmait hier qu'un gestionnaire, comme lui, est mieux placé qu'un médecin, comme le chef libéral pour diriger le Québec, en a aussi remis. « Quand on regarde son passé à Philippe Couillard, il n'a jamais créé d'emploi. La seule expérience qu'il a dans le privé, c'est d'avoir enregistré une entreprise avec Arthur Porter. » M. Porter, ancien directeur du Centre universitaire de santé McGill (CUSM), a été arrêté au Panama, en mai, pour corruption en lien avec la construction du CUSM. 

Le chef caquiste a annoncé dimanche son intention d'abolir les Agences de santé régionales, qu'il considère comme une couche de bureaucratie inutile, pour responsabiliser les CSSS. Il veut également modifier la méthode de rémunération des médecins de famille, qui sont essentiellement payés à l'acte, de façon à en donner un à tous les Québécois d'ici quatre ans. Il veut également favoriser les soins à domicile pour les aînés. 

Il en a profité pour dire que rien ne changerait dans le secteur de la santé avec l'élection d'un gouvernement libéral. « Philippe Couillard le champion du statu quo », croit-il. 

À lire aussi sur le HuffPost Québec

La campagne électorale en citations
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction

Sur le web

Facts about Pauline Marois, Philippe Couillard and Francois Legault

François Legault n'est pas le leader de la droite, affirme le chef du Parti ...

François Legault réitère son engagement en faveur d'une charte des municipalités

Marois says there will be no referendum until Quebecers are ready for one

François Legault «taquinait» sa femme