NOUVELLES

Au moins sept morts dans des attaques en Irak

23/03/2014 01:23 EDT | Actualisé 23/05/2014 05:12 EDT

Au moins sept personnes ont été tuées dimanche dans une série d'attaques en Irak, la plupart menées dans des secteurs majoritairement sunnites au nord de la capitale Bagdad, ont indiqué des responsables.

Les autorités peinent à stopper la vague de violences que connaît l'Irak depuis un an, la pire depuis 2008, qui a déjà fait plus de 2.000 morts en 2014.

Dans la province de Ninive (nord), quatre personnes, parmi lesquelles deux soldats en patrouille, ont été tuées dans trois attaques distinctes.

Deux civils ont par ailleurs péri dans l'explosion d'une bombe placée sur le bas-côté d'une route à Tikrit (nord), tandis qu'un professeur d'université a été abattu dans la ville majoritairement chiite de Kout, au sud de Bagdad.

Les violences en Irak sont alimentées par le conflit en Syrie voisine et par le mécontentement de la minorité sunnite qui s'estime discriminée par les forces de sécurité et les autorités, dominées par les chiites.

Experts et diplomates ont appelé le gouvernement à tendre la main à la minorité sunnite, mais à l'approche des élections législatives, prévues le 30 avril, les dirigeants, qui ne veulent pas donner l'impression d'être faibles, ont fait le choix de la fermeté.

bur-psr/cco/cbo

PLUS:hp