NOUVELLES

Attaque dans un hôtel de Kaboul : les assaillants fouillés deux fois

23/03/2014 01:47 EDT | Actualisé 23/05/2014 05:12 EDT
SHAH MARAI via Getty Images
Afghan policemen block a road as they stands guard near the security perimeter setup around the Serena hotel in Kabul early on March 21, 2014. Security forces rushed to the luxury Serena hotel in central Kabul on March 20 evening after gunshots were heard at the venue, a high-security location favoured by foreign visitors to the Afghan capital. The gunfire at the hotel came on the same day that seven Taliban suicide attackers stormed a police station in the eastern city of Jalalabad killing 10 policemen. AFP PHOTO / SHAH MARAI (Photo credit should read SHAH MARAI/AFP/Getty Images)

Des gardes de sécurité ont fouillé les assaillants à deux reprises avant de leur permettre d'entrer dans un hôtel de la capitale afghane où ils ont ensuite tué neuf personnes, dont deux Canadiennes, selon les images de surveillance diffusées samedi par une chaîne de télévision locale.

L'hôtel Serena était considéré comme l'un des lieux les plus sûrs de Kaboul avant l'attaque meurtrière de jeudi. La question de savoir comment les assaillants ont pu déjouer les strictes mesures de sécurité de l'établissement est l'un des grands mystères de la tragédie.

Les autorités afghanes ont affirmé que les quatre assaillants avaient caché leurs armes dans les semelles de leurs chaussures, enveloppées dans du plastique. Les talibans ont revendiqué l'attaque, affirmant qu'elle prouvait leur capacité à frapper n'importe où.

L'hôtel de trois étages est entouré d'une imposante clôture et les visiteurs doivent franchir deux portails et se soumettre au détecteur de métal avant de traverser la cour qui mène à l'entrée de l'établissement.

La vidéo de surveillance de 14 minutes, obtenue par la télévision privée Ariana TV et visionnée par l'Associated Press, montre quatre hommes vêtus de tenues traditionnelles et de pantalons amples franchir le portail du périmètre de sécurité. Ils se dirigent vers le poste de sécurité avant d'être apparemment rappelés par les gardes du portail pour être fouillés, montrent les images captées à 18 h 57.

Les images montrent ensuite les quatre hommes déposer leurs cartes d'identité et d'autres objets sur un plateau placé sur un tapis mécanique avant de passer au détecteur de métal. Un garde les fouille une deuxième fois avant de les laisser franchir la porte.

L'hôtel Serena a mis en place l'un des protocoles de sécurité les plus stricts dans les lieux fréquentés par les étrangers, mais il est plutôt rare que les visiteurs soient fouillés au premier portail, ce qui laisse penser que les assaillants avaient peut-être éveillé les soupçons des gardiens.

Selon les autorités, deux des assaillants se sont rendus dans le restaurant de l'hôtel et ont tué sept personnes en leur tirant une balle dans la tête. Deux autres victimes ont été retrouvées dans les halls de l'établissement. Les quatre assaillants ont été abattus par la police au terme d'un siège de trois heures.

Les deux Canadiennes tuées dans l'attaque travaillaient dans l'aide au développement et tentaient de favoriser l'accès à l'éducation des jeunes afghan. Il s'agit de Roshan Thomas, de la région de Vancouver, et de Zeenab Kassam, 37 ans, de Calgary.

Le journaliste afghan Sardar Ahmad, qui était à l'emploi de l'Agence France-Presse, a également perdu la vie dans l'attaque, de même que sa femme et deux de leurs enfants. Leur fils âgé d'un an a été grièvement blessé.

Un Américain, un Paraguayen et un autre Afghan ont aussi été tués.

INOLTRE SU HUFFPOST

Unseen Sides Of Afghan War