NOUVELLES

Yémen: heurts meurtriers entre l'armée et des rebelles chiites

22/03/2014 05:02 EDT | Actualisé 21/05/2014 05:12 EDT

Douze personnes ont été tuées samedi lors de heurts entre rebelles zaïdites chiites et forces de sécurité à Omran, dans le nord du Yémen, ont indiqué des rebelles et un responsable local.

De nombreux rebelles s'étaient rendus dans cette ville samedi pour participer à une manifestation, selon un responsable de la sécurité.

Un échange de tirs s'est produit après qu'ils eurent décidé de passer, avec leurs armes, un point de contrôle au nord de la ville malgré l'opposition des forces de sécurité, a-t-il ajouté.

Huit rebelles, deux soldats et deux civils ont été tués dans les heurts qui s'en sont suivi, d'après un responsable local et des sources tribales.

Un haut responsable de la sécurité à Sanaa a indiqué que des ordres avaient été donnés pour empêcher les rebelles d'entrer dans la ville et que l'armée avait envoyé des renforts.

Des sources locales ont précisé que l'armée avait installé davantage de points de contrôle autour de la ville, alors que les rebelles tentaient d'entrer dans Omran depuis l'est et l'ouest.

Le 14 mars, des milliers de partisans des rebelles zaïdites chiites, certains armés de Kalachnikov, avaient manifesté à Omran pour réclamer la démission du gouvernement, qu'ils accusent de corruption.

Selon des analystes, les rebelles zaïdites, fortement implantés dans le nord du pays où ils contrôlent notamment la province de Saada, tentent de gagner du terrain pour élargir leur zone d'influence dans le futur Etat fédéral yéménite, qui doit compter six provinces.

Ils ont pris début février, après des affrontements ayant fait 150 morts, des localités de la province d'Omran, en délogeant le clan des Al-Ahmar, les puissants chefs de la confédération tribale des Hached.

Des sources militaires ont indiqué la semaine passée que l'objectif des rebelles étaient de prendre le contrôle de la ville d'Omran et d'assiéger la capitale Sanaa.

mou/ak/cco/vl

PLUS:hp