NOUVELLES

Red Bull Crashed Ice : Une vision née à Prague

22/03/2014 07:09 EDT | Actualisé 22/03/2014 11:22 EDT
PC

QUÉBEC – Le grand manitou de Gestev, Patrice Drouin, était à Prague lorsqu’il a eu un éclair de génie : créer le Red Bull Crashed Ice.

Son idée est rapidement passée d’un événement inusité à un foudroyant succès, comme en font foi les 11M$ en retombées économiques dans la Ville-Capitale pour l’édition 2014.

«Le point de départ a été lorsque j’ai trouvé l’idée à Prague. Quand j’ai vu ça (descente en patins) avec un palais en arrière-plan, je me suis dit: ‘Le monde va virer fou quand ils vont voir ça!’», s’est-il rappelé.

Pour bien comprendre l’arrivée de cette désormais populaire compétition d’ice cross downhill à Québec, il faut remonter en 2004, où la compagnie Red Bull tentait de percer le marché canadien.

«Red Bull a fait son entrée au Canada en octobre 2004. En 2005, nous avions créé un événement de planche à roulettes, le Red Bull Combat, a expliqué Patrice Drouin. Et pendant tout ça, on a regardé ce qu’on pourrait créer dans le futur.»

«Quand j’ai mentionné mon idée à Red Bull, je leur ai demandé ce que ça prendrait afin que le tout fonctionne. Ils m’ont répondu qu’on aurait besoin de quatre facteurs: une ville de hockey, un dénivelé, une signature architecturale et un public qui aime l’hiver», a-t-il poursuivi.

C’est ainsi que l’aventure du Red Bull Crashed Ice a éclos en 2006, alors que le maire Jean-Paul L’Allier était aux commandes de la ville.

«On a composé avec quatre administrations (Jean-Paul L’Allier, Jacques Jolicoeur, Andrée Boucher et Régis Labeaume) depuis le début et tous ont toujours eu une bonne réaction», a mentionné Patrice Drouin.

La présentation de ce sport spectaculaire et en pleine progression a toujours eu bonne presse à Québec. Au-delà du volet sportif, il s’agit d’un incontournable happening.

«C’est une opportunité de luxe. Red Bull a un budget de 5 M$ pour l’événement et ça a été dépensé presque entièrement à Québec, a analysé le patron de Gestev. Là-dessus, on ne parle même pas des employés qui ont séjourné en ville. En tout, on parle de 11 M$ de retombées économiques.»

Pour la population locale, c’est aussi une présentation sportive haute en couleur et surtout, gratuite.

«C’est une sortie pour les gens. Certains partent de Montréal et d’autres de l’extérieur du pays pour y assister, puisque c’est inscrit au calendrier de leurs événements de l’année», a souligné Patrice Drouin, fier du franc succès de son flash.

À LIRE AUSSI SUR LE HUFFPOST QUÉBEC

Marco Dallago champion du monde

INOLTRE SU HUFFPOST

Le championnat du monde de Red Bull Crashed Ice à Québec le 22 mars 2014