NOUVELLES

France - Marseille en chute libre, Toulouse et Reims calent

22/03/2014 05:31 EDT | Actualisé 22/05/2014 05:12 EDT

Marseille, 6e, a subi une sixième défaite à domicile cette saison contre Rennes (1-0) et voit ses espérances européennes réduites à peau de chagrin, lors de la 30e journée du Championnat de France, dominée par le Paris SG qui s'est imposé 1-0 à Lorient vendredi.

Seule consolation pour Marseille, ses rivaux Toulouse et Bordeaux, tenus samedi en échec 1-1 respectivement par Evian et Nice, ainsi que Reims, battu à Bastia (2-0), n'ont pas brillé non plus.

L'OM n'y arrive plus. Marseille a encaissé une cinglante défaite sur un magnifique contre rennais conclu par Doucouré à la 76e. C'est le quatrième match de suite sans victoire pour l'OM qui pointe à la 6e place à 29 points du leader.

"On ne peut pas défendre l'indéfendable", a commenté, exaspéré, le président marseillais Vincent Labrune. La fin de saison risque d'être longue. Après avoir tiré un trait sur la Ligue des champions, Marseille doit désormais viser une 4e place qui paraît très lointaine.

Les Rennais, qui ont bien tenu le choc face à des Marseillais volontaires mais peu en réussite, ont fait basculer le match à la 76e sur une action amorcée dans leur camp par Pitroipa et bien relayée par Oliveira, auteur d'une ouverture lumineuse.

Pour Rennes, qui était dans une spirale négative avec trois défaites de suite, ces trois points vont permettre de se relancer et surtout de rester loin de la zone de relégation. Le club, désormais 16e, évite ainsi la crise alors qu'il doit affronter un calendrier ardu. "On a fait un pas (vers le maintien), mais il faut voir les autres résultats. 34 points ce n'est pas assez. Il reste des matches difficiles. On savoure mais on ne va pas s'enflammer", a souligné Philippe Montanier, l'entraîneur rennais.

- Cruel pour Valenciennes -

Toulouse croyait avoir fait le plus dur en menant contre Evian-Thonon-Gaillard grâce au 12e but de la saison de Ben Yedder, mais les visiteurs avaient l'instinct de survie, et Nsikulu a fait trembler les filets (1-1) après avoir parcouru 50 m ballon au pied et passé en revue la moitié de l'équipe toulousaine. Résultat: Toulouse est 8e avec 43 points et reste derrière l'OM.

Même motif, même punition pour Bordeaux, qui a vendangé de nombreuses occasions, a mené au score et s'est fait finalement rejoindre par Nice (1-1) sur un but de Bosetti. Là aussi, Bordeaux, 9e avec 42 points, rate l'occasion de remonter au classement.

Dans le bas du tableau, Valenciennes a vécu une cruelle désillusion. VA est sorti virtuellement de la zone rouge pendant une grande partie du match mais finalement reste 18e à trois points d'Evian. Les Valenciennois ont mené deux fois au score avant de perdre à domicile contre Ajaccio, qui semble déjà condamné (3-2).

Reims, 7e, l'équipe surprise du haut de tableau, a cette fois sombré à Bastia (2-0) dans un match haché et ennuyeux qui n'a satisfait que les supporteurs de l'équipe corse, 10e.

Il y a en revanche eu du spectacle à Nantes où les locaux se sont imposés contre Montpellier (2-1). Les Montpelliérains, qui ont eu deux joueurs expulsés et ne se sont pas vu accorder un penalty clair, vont sans doute critiquer l'arbitrage mais c'est bien Nantes qui prend les trois points. A noter que l'attaquant nantais Filip Djordjevic est sorti sur une civière en se blessant seul à un genou.

Vendredi, le PSG s'est détaché en tête du championnat pour s'offrir provisoirement 11 points d'avance sur Monaco qui reçoit Lille dimanche lors du choc de la journée.

pgf/jta

PLUS:hp