DIVERTISSEMENT

«Fort Boyard» : tournage de la deuxième saison en juin

22/03/2014 03:12 EDT | Actualisé 22/03/2014 03:14 EDT
TVA

Avec sa moyenne de 1 500 000 téléspectateurs, Fort Boyard a été l’un des gros canons de l’hiver à TVA. La sympathique compétition animée par Dave Morissette et Guillaume Lemay-Thivierge est même parvenue à faire vaciller Les enfants de la télé dans les cotes d’écoute, ce qu’aucune autre émission n’avait réussi auparavant.

«On est très heureux, très contents. C’est un grand succès», a souligné Suzane Landry, directrice principale de la programmation de TVA, mercredi, à l’occasion d’un visionnement spécial du dernier épisode de la saison, où le public était convié à fraterniser avec quelques vedettes qui ont affronté les diverses épreuves dans les dernières semaines, dont Jean-Michel Anctil, Édith Cochrane, Maxime Landry et Pierre-Yves Lord.

On sait depuis déjà quelque temps que Fort Boyard sera de retour l’an prochain. Le tournage aura lieu à la mi-juin en raison de la disponibilité du Fort, qui se dresse à proximité de La Rochelle, en France, et sera étalé sur deux semaines. On enregistrera deux épisodes par jour. Mario Tessier et Gino Chouinard formeront l’une des nouvelles équipes, mais on ignore qui sont les autres courageux qui se frotteront à l’aventure. Et, du côté de TVA, on n’a pas encore déterminé si le rendez-vous sera programmé à l’automne 2014 ou à l’hiver 2015.

«Pour ce qui est de la diffusion, on va voir, a noté Suzane Landry. Selon la stratégie de programmation, qui n’est pas encore arrêtée.»

Formule différente

Dave Morissette et Guillaume Lemay-Thivierge, eux, trépignent déjà d’impatience à l’idée de remonter dans l’avion et de revivre l’expérience Fort Boyard. Tous deux ont déjà suggéré des idées pour améliorer encore davantage le concept et ont hâte de se mesurer à de nouveaux jeux. Ils se remémorent encore avec bonheur les faits saillants de l’an dernier.

«Pour moi, c’a été incroyable, s’est enthousiasmé Dave Morissette. J’ai tellement hâte d’y retourner! C’a été deux semaines de bonheur, de vacances. Oui, ce sont de grosses journées, on tourne de 6h à 22h, mais de voir les gens tripper, s’amuser, se dépasser, c’est un privilège.»

«Cette nouvelle mouture de Fort Boyard, on l’a beaucoup travaillée, a continué Dave. On ne pouvait pas refaire l’ancienne formule, mais on se l’est approprié. Pour la deuxième saison, plein d’artistes m’ont dit qu’ils aimeraient… ou n’aimeraient pas y aller! (rires) J’ai l’impression qu’on a réussi à faire ressentir aux gens ce qu’on a vécu sur le Fort. Ça va vite, on a peur, il y a des épreuves qu’on ne veut pas faire… et les gens l’ont ressenti. C’est ma plus grande fierté», s’est enorgueilli celui qui est en nomination au prochain Gala Artis dans la catégorie Animateur/Animatrice d’émissions de sport, pour son travail au Match.

Guillaume Lemay-Thivierge, pour sa part, a été très ému de constater que les gens qui œuvrent au quotidien sur le Fort ont gardé de bons souvenirs de Guy Mongrain, Marie-Soleil Tougas et toute l’équipe qui façonnait le Fort Boyard québécois des années 1990.

«Certains travaillent sur le Fort depuis plus de 20 ans, a-t-il raconté. Et Guy et Marie-Soleil les ont beaucoup marqués. Quand on est arrivés là-bas, le terrain était bien préparé. Grâce à ces animateurs, on était déjà aimés de tout le monde après une journée et quart.»

«Fort Boyard, ce n’est pas du travail, c’est une aventure, a poursuivi Guillaume. C’est presque injuste d’avoir une job comme celle-là. On s’amuse, on rit, on est avec des gens qu’on aime, c’est le bonheur total.»

Lorsqu’on lui a demandé quel artiste il aimerait emmener avec lui lors du prochain voyage, Guillaume a blagué qu’il avait lancé l’invitation à Pierre Bruneau en direct au bulletin de nouvelles de TVA. Le chef d’antenne sera-t-il assez téméraire pour plonger?

Affronter ses peurs

Tous deux participants à la dernière édition, Maxime Landry et Pierre-Yves Lord ne se feraient pas prier pour jouer le jeu à nouveau. Mercredi, le chanteur et l’animateur s’étaient déplacés au visionnement de Fort Boyard pour le plaisir, même s’ils n’étaient pas de la finale qui allait être présentée en primeur (et diffusée quelques minutes plus tard à la télévision). Rappelons que c’est le clan composé de Jean-Michel Anctil et Édith Cochrane qui a raflé les honneurs à l’issue du concours.

«C’est l’affaire que j’ai faite, dans ma vie, dont je me fais le plus parler, a insisté Maxime Landry, qui a été pris de panique lorsqu’il a été confronté à des serpents. Plein de gens m’ont dit : “On t’aurait pris dans nos bras quand tu es sorti de là!” Je n’étais pas moi-même, j’étais possédé! Mais c’a tellement été une belle expérience. On a aussi vécu de beaux moments, en groupe, en dehors du tournage.»

«Gamin, j’ai grandi en regardant Fort Boyard, a enchaîné Pierre-Yves Lord. Pour moi, c’était surréel de me retrouver là-bas. Quand tu mets les pieds sur le Fort, c’est identique à ce qu’on voit à la télévision. Il y a quelque chose de mythique, de magique. Et moi, je n’ai pas peur de mes peurs. Je suis capable de les reconnaître et, une fois qu’on m’y confronte, je peux les affronter. Alors, je n’ai jamais figé. C’a été enrichissant pour moi, et je paierais pour y retourner!»

Deux épisodes «hors série» de Fort Boyard seront présentés les 26 mars et 2 avril, à 20h. D’abord, Le match des étoiles opposera à nouveau les six équipes de la saison dans de nouveaux défis, tandis que Les coulisses de Fort Boyard nous fera connaître quelques secrets bien gardés de ce périple extrême.

INOLTRE SU HUFFPOST

Fort Boyard