NOUVELLES

Espagne - 29e journée: L'Atletico, premier bénéficiaire du clasico ?

22/03/2014 10:49 EDT | Actualisé 22/05/2014 05:12 EDT

Et si le vainqueur du clasico était l'Atletico ? Le club "colchonero", deuxième derrière le Real Madrid, peut en effet reprendre les commandes du Championnat d'Espagne ce week-end en battant dimanche le Betis Séville et en espérant un revers du leader merengue face au FC Barcelone.

"Beaucoup de gens oublient que nous avons un autre adversaire très dangereux, l'Atletico Madrid, qui peut profiter de cette rencontre", a prévenu samedi l'entraîneur du Real Carlo Ancelotti.

En effet, seulement trois points séparent la "Maison blanche" (70 points) de l'"Atleti" (67 pts) avant la 29e journée, tandis que le Barça est troisième avec 66 points.

Et les "Colchoneros" disposent d'un avantage non négligeable pour cette fin de saison: leur différence de buts particulière par rapport au Real, premier critère utilisé pour départager les ex aequo en Liga, est favorable après une victoire 1-0 au stade Santiago-Bernabeu et un nul 2-2 au Vicente-Calderon.

Ce qui leur offre de facto un point supplémentaire en cas d'égalité avec la "Maison blanche" qui n'est pas à l'abri d'être dépassée par les hommes de Diego Simeone au classement en cas de défaite ce week-end face au Barça.

D'où un paradoxe: l'Atletico, futur adversaire du Barça en quarts de finale de la Ligue des champions, s'annonce comme son premier supporteur dimanche soir (20h00 GMT) au Bernabeu.

Mais un partage des points entre Real et Barça, voire une défaite catalane pourraient également faire les affaires de l'Atletico, à la condition de l'emporter auparavant sur la pelouse du Betis, lanterne rouge.

"C'est un match vital pour rester en haut du classement (...) Si nous gagnons à Séville, n'importe quel résultat (dans le clasico) nous sera favorable", a résumé le capitaine "rojiblanco" Gabi.

Un match nul dans le clasico aurait pour l'"Atleti" un double avantage: il mettrait la pression sur le Real en revenant à un petit point, tout en creusant l'écart sur Barcelone.

Quant à un revers du Barça, il écarterait le club blaugrana de la course au titre en le reléguant à sept longueurs de la tête, ce qui créerait forcément des turbulences en Catalogne à dix jours de la venue des "Colchoneros" en C1.

jed/ig

PLUS:hp