NOUVELLES

Pour Legault, le Québec doit choisir entre «un gestionnaire ou un médecin» (VIDÉO)

22/03/2014 12:21 EDT | Actualisé 22/05/2014 05:12 EDT

Le chef de la Coalition avenir Québec, François Legault, s'en est pris à son adversaire libéral Philippe Couillard, samedi matin, laissant entendre qu'un médecin serait moins qualifié qu'un gestionnaire pour régler les problèmes économiques du Québec.

Lors d'un point de presse organisé à Québec pour dénoncer les « dérapages financiers » reliés aux dépenses informatiques du gouvernement québécois, samedi, M. Legault s'est posé en champion de la création d'emplois, insistant sur le fait que, contrairement à son adversaire libéral, la gestion représentait pour lui une « passion », voire une « obsession ».

La chef du Parti québécois, Pauline Marois, n'a toutefois pas été épargnée, M. Legault affirmant que celle-ci, tout comme M. Couillard, ne partageait pas sa passion de l'économie et de la gestion.

Au cours du débat des chefs de jeudi, le chef caquiste avait demandé à M. Couillard combien d'emplois il avait créés dans le passé, suggérant une fois de plus qu'un gestionnaire était mieux placé qu'un médecin pour surmonter les défis économiques de la province.

Premier dans les sondages, le chef du PLQ est de plus en plus la cible des attaques de François Legault depuis quelques jours.

Gestion « incompétente » des contrats informatiques

François Legault était à Québec samedi matin afin de braquer les projecteurs sur la gestion des projets en technologie de l'information, une source « intarissable d'histoire d'horreur et de gaspillage », selon lui.

Il a donné en exemple le programme SAGIR (Solutions d'affaires en gestion intégrée des ressources), dont le coût serait passé de 83 millions de dollars à 1 milliard en seulement quelques années.

Pour le porte-parole du parti en matière de Finances, Christian Dubé, les fonctionnaires ne doivent pas être les seuls à blâmer pour ces dérapages : le PQ et le PLQ ont également leurs parts de responsabilité.

« L'incompétence et l'incapacité du gouvernement à gérer commencent avec la tête, c'est-à-dire la présidence du Conseil du Trésor », a-t-il soutenu.

La CAQ promet de réduire les dépenses informatiques de 300 millions de dollars dès la première année de son mandat.

INOLTRE SU HUFFPOST

La carrière de François Legault