NOUVELLES

Crimée : le Canada met en garde contre la course aux armements

22/03/2014 10:14 EDT | Actualisé 22/05/2014 05:12 EDT

Le Premier ministre canadien Stephen Harper a estimé samedi à Kiev que la violation de l'intégrité territoriale de l'Ukraine par la Russie allait contribuer à la course aux armements dans le monde.

Rappelant, à l'issue de sa rencontre avec son homologue ukrainien Arseni Iatseniouk, que la Russie était censée garantir l'intégrité territoriale de son voisin en vertu d'un accord sur le désarmement nucléaire de l'Ukraine, M. Harper a dit qu'en le violant "le président (russe Vladimir) Poutine a fourni une justification logique à ceux qui, ailleurs, n'avaient besoin que d'un petit encouragement, s'ajoutant à leur orgueil ou leurs griefs, pour s'armer jusqu'aux dents".

Il n'a toutefois pas précisé quels régimes il visait.

M. Harper a souligné que le Canada abritait environ un million de citoyens d'origine ukrainienne - la troisième communauté du monde -, avant d'apporter son appui aux nouvelles autorités de Kiev et d'approuver la destitution du président Viktor Ianoukovitch.

"Vous avez fait reculer un régime qui a pointé ses fusils en direction de sa propre population et qui a assassiné les vôtres", a-t-il déclaré, avant de dénoncer la "parodie de référendum" en Crimée.

Son résultat, a encore dit le Premier ministre conservateur du Canada, "ne fait que révéler la force brutale de l'occupation militaire de Poutine".

dv-via/neo/bds

PLUS:hp