NOUVELLES

Un tunnel découvert entre la bande de Gaza et Israël

21/03/2014 08:29 EDT | Actualisé 21/05/2014 05:12 EDT

Israël a annoncé vendredi la découverte d'un tunnel reliant Gaza à son territoire pour commettre des attaques, mais la branche armée du Hamas, au pouvoir dans l'enclave palestinienne, en a minimisé l'importance, affirmant que cette galerie était ancienne et endommagée.

Le tunnel "pénètre de plusieurs centaines de mètres en sol israélien", a déclaré un porte-parole de l'armée israélienne, le lieutenant-colonel Peter Lerner, ajoutant qu'il avait été construit pour mener une "attaque terroriste".

Le tunnel, dont il n'a pas révélé l'emplacement exact, a "été construit avec d'imposantes dalles de béton", et a une "profondeur de six à huit mètres", a indiqué le porte-parole.

"La découverte de ce tunnel a été permise grâce au renseignement et aux forces présentes sur le terrain", a-t-il ajouté.

Mais la branche armée du Hamas, les Brigades al-Qassam, tout en reconnaissant qu'il s'agissait d'un "tunnel de la résistance", a assuré qu'il avait été mis au jour par des intempéries récentes, et non pas en raison d'un "succès de l'ennemi".

"Ils ont découvert ce tunnel à cause des intempéries il y a trois jours à l'est de Khan Younès", dans le sud de la bande de Gaza, a précisé aux journalistes le porte-parole des Brigades Ezzedine al-Qassam, Abou Obeida.

"Ce tunnel s'était effondré il y a deux mois à cause de la pluie et nous l'avions réhabilité mais il s'est de nouveau écroulé à la suite de la pluie", a-t-il affirmé.

Dans un communiqué, les Brigades Ezzedine al-Qassam ont accusé Israël de vouloir par cette annonce "justifier l'agression contre Gaza".

L'armée israélienne a affirmé dans un communiqué avoir découvert trois tunnels de ce type en 2013 dans la zone frontalière.

Israël avait annoncé en octobre la suspension des livraisons via son territoire de matériaux de construction à la bande de Gaza à la suite de la découverte d'un tunnel similaire de 1,7 km.

La branche armée du Hamas en avait revendiqué la paternité, en vue d'une future opération d'enlèvement de soldats israéliens pour les échanger contre des prisonniers palestiniens.

Israël a autorisé graduellement en décembre et janvier la reprise des livraisons de matériaux de construction, mais à un niveau encore très insuffisant par rapport aux besoins, selon les organisations internationales, dont de nombreux projets ont été suspendus en conséquence.

sa-dms-sst/vl

PLUS:hp