NOUVELLES

Soudan du Sud: l'aide internationale bloquée, selon l'ONU

21/03/2014 11:00 EDT | Actualisé 21/05/2014 05:12 EDT

Les parties en conflit au Soudan du Sud entravent la distribution de nourriture et de médicaments aux milliers de civils qui se sont enfuis de chez eux depuis plus de trois mois de conflit dans ce pays, selon l'ONU.

Environ 50 camions transportant 2.000 tonnes d'aide d'urgence sont actuellement retenus dans le pays, des responsables des deux camps retardant les opérations avec des tracasseries administratives et même des barrages, a dit vendredi aux journalistes John Ging, le chef du Bureau de coordination des Affaires humanitaires de l'ONU (Ocha).

"Il y a trop de points de contrôle, il y a trop de retards", a dit M. Ging à Juba.

"Cette assistance est nécesssaire et urgente, les gens ont faim. Les gens ont besoin d'aide médicale urgente, de survie, les enfants ont besoin de supplémentfs nutritionnels. Ils ne peuvent attendre", a-t-il dit.

La violence a commencé au Soudan du Sud le 15 décembre entre les forces loyales au président Salva Kiir et celles favorables à l'ancien vice-président Riek Machar.

Un cessez-le-feu a été conclu entre le gouvernement et les rebelles le 23 janvier à Addis Abeba, mais il n'est pas appliqué et les négociations sont bloquées. Ce conflit a déjà fait des milliers de morts et près d'un million de personnes ont dû fuir leur maison.

"Il y a de la nourriture dans ce pays, et il nous faut le leur acheminer", a dit Ging, lançant un appel aux deux parties pour autoriser le passage des convois.

"C'est une course contre la montre", a-t-il ajouté, insistant pour que l'aoide puisse être acheminée avant la saison des pluies rendant les routes impraticables.

Le chef des opérations de maintien de la paix de l'ONU Hervé Ladsous a demandé mardi au Conseil de sécurité d'intervenir auprès du président sud-soudanais Salva Kiir pour qu'il fasse cesser une campagne "systématique et organisée" contre la mission de l'ONU dans le pays (Minuss).

str-pjm/jmc/hm

PLUS:hp