NOUVELLES

L'Ouganda crée une police touristique pour lutter contre la menace terroriste

21/03/2014 06:23 EDT | Actualisé 21/05/2014 05:12 EDT

L'Ouganda, régulièrement visé par des menaces d'attaque des islamistes somaliens shebab, a créé une police touristique dans le cadre de sa lutte anti-terroriste, a annoncé vendredi la police.

"La police touristique est importante parce qu'elle contre les menaces de terroristes qui pourraient viser des touristes dans le pays", a expliqué Patrick Onyango, le porte-parole de la police, à l'AFP.

Le tourisme est la deuxième source de revenus en devises étrangères de l'Ouganda -- il rapporterait à l'économie plus de 480 millions d'euros par ans, selon des chiffres officiels.

Mardi encore, la police ougandaise a interdit la circulation des camions-citernes dans la capitale Kampala, disant disposer d'informations sur un projet des shebab de faire exploser l'un de ces véhicules dans la ville.

L'Ouganda fournit des troupes à l'Amisom, la Force de l'Union africaine qui combat les islamistes somaliens en Somalie. Il en est même le principal contributeur et a déjà été visé en 2010 par un double attentat spectaculaire revendiqué par les shebab qui avait fait 76 morts.

Selon M. Onyango, la police touristique dépendra de l'unité anti-terroriste. Il n'a pas pu préciser le nombre d'hommes qu'elle comporterait.

Elle sera "déployée dans des zones visitées par les touristes comme les parcs nationaux, les sites touristiques et les principaux hôtels", a-t-il poursuivi.

En 1999, une attaque perpétrée par des rebelles hutu rwandais dans la forêt ougandaise de Bwindi, où les touristes se rendent pour voir les gorilles, avait eu des conséquences importantes sur le tourisme. Huit touristes étrangers et quatre Ougandais avaient été tués dans l'attaque.

str-pjm/hv/aud/jmc

PLUS:hp