NOUVELLES

La FIFA a dégagé un bénéfice net de 72 millions USD en 2013

21/03/2014 12:31 EDT | Actualisé 21/05/2014 05:12 EDT

La Fédération internationale de football (FIFA) a enregistré des revenus de 1,386 milliard de dollars en 2013 qui lui ont permis de dégager un bénéfice net de 72 millions (52,21 millions d'euros), a annoncé vendredi son secrétaire général Jérôme Valcke.

"Nous avons connu une bonne année encore", a souligné Jérôme Valcke lors d'une conférence de presse.

Les revenus de l'instance dirigeante du ballon rond n'ont jamais été aussi élevés, passant de 1,166 milliard en 2012 à 1,386 milliard l'année dernière, soit mieux qu'en 2010, année de la Coupe du monde en Afrique du Sud, où ils avaient atteint 1,291 milliard.

Parallèlement, les charges, dont près des trois-quarts sont des montants investis dans le développement du football, ont aussi progressé, se chiffrant l'an dernier à 1,314 milliard. Aussi le bénéfice de 72 M est inférieur aux 89 M enregistrés en 2012.

La FIFA se félicite surtout d'avoir pu augmenter ses réserves. Elle a désormais 1,432 milliard en caisse, ce qui lui permet de faire face à des imprévus.

"Nous devons encore faire face à une période importante comme le coût final de la Coupe du monde qui n'est pas encore connu", a souligné le secrétaire général.

Mais il a insisté sur le fait qu'il n'y avait pas de baisse de revenus tirés de la Coupe du monde. Avec les droits de télévision et de marketing, la FIFA s'attend à ce que la Coupe du monde 2018 en Russie fasse mieux que le Mondial-2014, celle du Qatar en 2022 encore mieux, et si cela reste comme cela, celle du Mondial-2026, dont le pays hôte n'est pas connu, encore davantage.

"Ce n'est pas lié à l'endroit où la Coupe du monde est jouée mais au football lui-même", a fait valoir Jérôme Valcke.

L'année 2013 a été aussi bonne pour les dirigeants de la FIFA. Selon le rapport financier de l'instance mondiale, "en 2013, des prestations à court terme de 36,3 millions USD ont été payées aux principaux dirigeants", c'est-à-dire le président Joseph Blatter, les 24 autres membres du comité exécutif ainsi que la dizaine de directeurs de l'instance.

stp/bvo

PLUS:hp