NOUVELLES

<em>Solomon</em> avec le tandem Lemieux-Gauvin

21/03/2014 09:43 EDT | Actualisé 21/05/2014 05:12 EDT

La contralto Marie-Nicole Lemieux et la soprano Karina Gauvin sont réunies à nouveau sur scène vendredi soir à l'occasion de la seconde représentation du concert Solomon de Handel, un des moments forts de la saison des Violons du Roy.

En compagnie des interprètes Philippe Sly, Krisztina Szabo, Shannon Mercer, James Gilchrist, de la Chapelle de Québec et des musiciens des Violons du Roy, elles livrent cet oratorio, oeuvre importante de Händel sur l'histoire du légendaire roi Salomon.

Marie-Nicole Lemieux souligne qu'Handel souhaitait à la fin de sa vie présenter les œuvres lyriques sans mise en scène ni décors. « À la fin de sa vie, il en avait assez des théâtres et des directeurs, du vedettariat et il a fait des oratorios pour faire de la musique, raconter des histoires. C'est quasiment comme du récital avec la mélodie. Il voulait raconter vraiment les histoires et vraiment imager musicalement. Tout est dans la musique, il y a le drame, mais quand on suit la partition, c'est d'une clarté incroyable », souligne la contralto qui interprète Salomon.

Karina Gauvin et Marie-Nicole Lemieux sont heureuses d'être réunies sur scène où elles retrouvent leur complicité vocale. « Il y a comme une espèce de symbiose qui se passe quand on chante toutes les deux ensemble. Ça tient un peu du mystère, quand on chante ensemble, il y a comme une espèce de symbiose naturelle », dit Karina Gauvin.

Les interprètes seront sur scène vendredi soir pour le concert dirigé par Bernard Labadie au Palais Montcalm, à 20 h.

PLUS:rc