NOUVELLES

Condoléances de Kerry à la famille du journaliste de l'AFP tué à Kaboul

21/03/2014 03:36 EDT | Actualisé 21/05/2014 05:12 EDT

Le secrétaire d'Etat américain John Kerry a transmis ses condoléances vendredi à la famille du journaliste de l'Agence France-Presse tué dans un assaut meurtrier à Kaboul, qualifié par Washington d'attaque "barbare".

M. Kerry "s'est dit extrêmement peiné de la perte subie par l'AFP, et nos pensées et nos condoléances vont certainement à la famille de ce reporter", a affirmé la porte-parole du département d'Etat, Jennifer Psaki.

Un raid d'un commando taliban contre un hôtel de luxe au coeur de Kaboul a fait au moins neuf morts, dont le journaliste de l'AFP Sardar Ahmad, sa femme et deux de ses enfants. Le troisième enfant du couple, un jeune garçon, était, lui, dans un état critique.

Mme Psaki a confirmé qu'un Américain figurait parmi les victimes de l'assaut, perpétré par quatre jeunes insurgés qui avaient dissimulé des pistolets dans leurs chaussettes.

"Des reporters sortent chaque jour au péril de leur vie dans tous les pays, et non seulement ils rendent un incroyable service pour nous informer (...) de ce qui se passe en Afghanistan, mais le fait qu'ils mettent leur vie en danger est aussi louable", a affirmé Mme Psaki, lors de son point de presse quotidien.

"Les auteurs de ces attaques ont inutilement fait couler le sang à la fois d'Afghans et de partenaires étrangers au moment où les habitants célèbrent Norouz (le Nouvel An perse, ndlr) et se préparent à des élections historiques", a-t-elle ajouté.

"La nature barbare de ces événements nous rappelle le mépris total de ces insurgés pour la vie humaine et leur crainte d'une élection libre pour l'avenir de l'Afghanistan", a souligné Mme Psaki.

Les Etats-Unis "continueront à soutenir le peuple afghan et le gouvernement dans leur recherche d'un Afghanistan stable, prospère et démocratique, où les vies sont respectées", a-t-elle dit.

jkb/are/lb

PLUS:hp