NOUVELLES

Angleterre: Wenger "honoré" de diriger Arsenal pour la 1000e fois

21/03/2014 04:56 EDT | Actualisé 21/05/2014 05:12 EDT

Arsène Wenger a avoué vendredi que c'était "un privilège et un honneur" de diriger Arsenal pour la 1000e fois samedi lors du match au sommet du Championnat d'Angleterre face au leader Chelsea.

"C'est un privilège et un honneur d'avoir dirigé 1000 matches avec ce club", a affirmé Wenger, arrivé à Londres en 1996, alors que ses pairs de Premier League l'inondent de messages de félicitations.

"Le club m'a toujours soutenu et l'histoire dira si j'ai réussi à le rendre plus grand qu'à mon arrivée. J'ose espérer que oui", a ajouté le manageur français, 64 ans, qui a gagné avec Arsenal trois titres de champion d'Angleterre et quatre Cups.

Mais il est conscient de la pression et de l'attente du public dans la mesure où Arsenal n'a plus rien gagné depuis 2005.

"Nous avons de grands joueurs et je crois que nous pouvons remporter des titres. Je suis extrêmement motivé pour rester (ici) le plus longtemps possible. Mais je sais aussi que les 1000 prochains matches seront difficiles parce que nous devrons gagner des trophées et rester compétitifs", a encore dit Arsène Wenger.

Après Matt Busby, Dario Gradi et Sir Alex Ferguson, Arsène Wenger sera seulement le quatrième manageur d'un club anglais à atteindre la barre des 1000 rencontres.

Sir Alex, à la retraite depuis la saison dernière après avoir tout gagné avec Manchester United, ne tarit d'ailleurs pas d'éloges envers son ancien "ennemi". "Je félicite Arsène pour ce record mémorable d'autant que je sais, pour l'avoir vécu avec un seul club, le haut degré de sacrifice, de dévouement et de résistance que cela demande. C'est pour cela que j'éprouve la plus grande admiration" pour Arsène Wenger.

"Nous avons livré quelques batailles mémorables, mais nous avons survécu tous les deux avec le respect mutuel pour notre travail et nos efforts pour produire du beau football. J'ai toujours aimé le jeu d'Arsenal qui va dans le bon sens", a conclu Sir Alex.

José Mourinho a aussi eu des mots doux pour Wenger: "Je l'admire et j'admire Arsenal. Parce qu'il n'est pas possible d'atteindre 1000 matches sans avoir un club fantastique et qui soutient ses manageurs, surtout dans les moments difficiles. Et ils en ont eus pas mal".

David Dein, l'ancien vice-président des Gunners et l'homme qui avait fait signer Wenger à Arsenal, a salué la révolution menée par son ami. "Arsène Wenger a transformé le club sur et en dehors du terrain. Pour moi, il sera impossible de faire aussi bien que lui! 1000 rencontres, c'est tout simplement renversant."

"L'autre jour, je lui ai demandé ce qu'il ressentait après 1000 rencontres avec d'autres clubs et 1000 autres avec Arsenal. Il m'a regardé et a simplement dit: '2000 nuits d'insomnie'. Cela veut tout dire du caractère du bonhomme", a conclu Stein.

thw-smg/nr/sk/bvo

PLUS:hp