NOUVELLES

Une coalition de syndicats veut dédramatiser la question des régimes de retraite

20/03/2014 05:32 EDT | Actualisé 20/05/2014 05:12 EDT

Les principaux syndicats d'employés municipaux se sont unis en coalition sur la question des régimes de retraite pour demander aux chefs de partis de donner une chance à la négociation.

Ils affirment que le problème des déficits dans les régimes de retraite n'est pas insoluble et qu'il est possible de conserver les régimes tout en respectant la capacité de payer des contribuables.

M. Ranger croit qu'il y a beaucoup de démagogie, présentement, dans le dossier des régimes de retraite. Il soutient que la problématique est dramatisée, que les politiciens citent des chiffres qui ne sont plus d'actualité lorsqu'ils parlent des déficits. « Par exemple, à Hydro-Québec, il y avait un déficit en 2012 au-delà de 4 milliards de dollars, mais les rendements de 2012-2013 ont permis de l'effacer », dit-il.

Le porte-parole affirme que le 21 janvier dernier, lors du forum sur les municipalités, un consensus s'était dégagé pour statuer que la voie de la négociation était celle à privilégier dans ce dossier. « On est en campagne électorale, et là, actuellement, le discours est en train de changer. On essaye d'influencer la population pour dire que c'est catastrophique », observe M. Ranger.

Selon la coalition, le projet de loi 79 présenté par le gouvernement sortant de Pauline Marois dénature le processus de négociation.

« Il y a deux mois de ça, la ville de Saint-Hyacinthe a préféré cesser les négociations alors qu'on s'en allait vers une entente de principe, alors que nos gens avaient accepté les concessions, parce qu'ils sont en mode "attente d'une loi" », déplore notamment le porte-parole de la coalition, Marc Ranger.

La coalition qui réunit une dizaine de syndicats d'employés municipaux et représente 50 000 cols blancs, cols bleus, pompiers et policiers, est une première au Québec. Dans le cadre de la campagne, elle demande aux partis politiques de s'engager à lui donner les moyens de négocier dans ce dossier.

PLUS:rc