NOUVELLES

La CAQ accuse ses adversaires de voler ses idées

20/03/2014 09:34 EDT | Actualisé 20/05/2014 05:12 EDT

Les candidats de la Coalition avenir Québec Gérard Deltell et Stéphane LeBouyonnec prétendent que le Parti québécois et le Parti libéral du Québec ont volé une dizaine d'idées de leur chef en les reprenant pendant la campagne électorale.

Ils accusent notamment Philippe Couillard d'avoir repris les idées du Projet Saint-Laurent avec sa stratégie maritime. Ils affirment aussi que le Parti québécois a copié le chapitre 11 du livre de François Legault concernant le tourisme le long des berges du Saint-Laurent et qu'il a volé leur idée d'investir dans les hydrocarbures.

« Copier, c'est rendre hommage à l'original. Alors, le moins que l'on puisse dire, c'est que nos adversaires nous rendent beaucoup hommage, mais ils oublient de dire que c'est nous qui avons les idées maîtresses pour relancer le Québec », a lancé Gérard Deltell.

Les deux candidats ajoutent cependant que les « vieux partis » ne vont pas aussi loin que la CAQ lorsqu'ils reprennent ses idées. Ils se disent aussi déçus que leurs adversaires ne reprennent pas toutes leurs idées. « Le retour à l'équilibre zéro dès l'année prochaine, ça, on aurait aimé que cette idée-là soit copiée », a assuré Stéphane LeBouyonnec.

Les deux candidats maintiennent que la CAQ aura toutes ses chances le soir des élections. « Je pense fondamentalement que le soir du 7 avril, la bulle du déni dans laquelle les vieux partis nous ont enfermés pendant 40 ans en disant : "On remet à demain les décisions difficiles", cette bulle du déni-là, les Québécois vont la péter », a dit M. LeBouyonnec.

Des hommes de la troisième voie

Questionnés par les journalistes sur une éventuelle alliance avec le Parti libéral, MM. Deltell et LeBouyonnec ont tous deux refusé d'envisager de siéger sous une autre bannière que celle de la CAQ à l'Assemblée nationale. « Nous visons la victoire. Nous allons continuer à travailler fort. Il reste encore deux semaines et demie. Il n'y a strictement rien de jouer », a répondu Gérard Deltell.

Stéphane LeBouyonnec, lui, dit qu'il est « un homme de la troisième voie, à la vie, à la mort ». Les deux autres options politiques que sont le PQ et le PLQ sont, selon lui, trop éloignées de ses idées.

PLUS:rc