NOUVELLES

Des raids de l'armée syrienne ont visé une ville libanaise (sécurité)

20/03/2014 03:19 EDT | Actualisé 19/05/2014 05:12 EDT

L'aviation du régime syrien a mené des raids contre la ville frontalière libanaise d'Aarsal, sans faire de victime, a indiqué jeudi une source au sein des services de sécurité libanais.

"Des hélicoptères syriens ont mené deux raids visant les localités de Wadi Ajram et Khirbet Younin dans les faubourgs d'Aarsal vers 21H00" (19H00 GMT) mercredi, a dit cette source à l'AFP.

"Les raids n'ont pas fait de victime", a précisé la même source, qui a requis l'anonymat.

Depuis plusieurs mois, cette ville est la cible de raids aériens menés par les forces du régime syrien, qui dit pourchasser des rebelles.

Ainsi, le 17 janvier, huit personnes, dont cinq enfants, avaient été tuées par des obus.

En décembre, un raid aérien avait conduit l'armée libanaise à riposter, pour la première fois depuis le début du conflit syrien en mars 2011, avec des tirs de mitrailleuses anti-aériennes sur des hélicoptères.

Aarsal, à majorité sunnite et partisane de la rébellion syrienne, sert de point de passage pour les réfugiés, les armes et les rebelles, selon des sources au sein des services de sécurité.

Le Liban est profondément divisé sur le conflit en Syrie, ancienne puissance tutélaire. Le fossé s'est encore creusé depuis que le mouvement chiite Hezbollah a publiquement reconnu au printemps dernier envoyer des combattants aider l'armée syrienne dans sa lutte contre les rebelles, majoritairement sunnites.

Le soutien du Hezbollah a permis aux forces de Bachar al-Assad de prendre dimanche, après des mois de combats et de pilonnages, Yabroud, dernier bastion rebelle important dans le Qalamoun, une région montagneuse au nord de Damas.

Et mercredi, l'armée syrienne s'est emparée de la localité de Ras al-Aïn, à proximité de la frontière libanaise, gagnant du terrain dans cette région du Qalamoun.

hek-red/ser/hj/cnp

PLUS:hp