POLITIQUE

Débat des chefs - François Legault est satisfait et "relativement optimiste" pour la suite

20/03/2014 11:45 EDT | Actualisé 20/03/2014 11:45 EDT
PC

MONTRÉAL _ Le chef de la Coalition avenir Québec (CAQ), François Legault, a confiance que le débat de jeudi soir lui permettra de donner un nouveau souffle à sa campagne.

Le chef caquiste a déclaré en point de presse que sa formation politique devrait bénéficier d'un nouvel élan dans cette campagne puisque la population verra clairement qu'en raison de son expérience en affaires, il est la bonne personne pour relancer le Québec.

Alors qu'il se disait "réaliste" plus tôt cette semaine en constatant la glissade de son parti dans les sondages, M. Legault a reconnu qu'il se sentait désormais "relativement optimiste" que les intentions de vote pour la CAQ grimperaient en flèche.

Car les électeurs auront constaté, en visionnant le débat, que son parti est le seul à leur offrir des baisses de taxes, a-t-il déclaré lors de la brève période de questions subséquente au débat.

Il juge que la première portion de la joute oratoire, qui portait sur l'économie, lui a permis de se démarquer aux yeux des téléspectateurs.

Selon François Legault, la première ministre sortante, Pauline Marois, s'est retrouvée "dans le trouble" en parlant de ses velléités référendaires. Ses tergiversations et ses hésitations ne lui seront pas salutaires, a-t-il prédit.

Il a en outre laissé entendre que les propos de Mme Marois n'étaient pas représentatifs de la volonté des députés et des candidats péquistes.

"Je connais assez le Parti québécois pour savoir qu'il y en a qui vont pousser pour un référendum", a-t-il raillé, affirmant au passage que la majorité de la population ne voulait pas d'une consultation référendaire.

M. Legault a aussi attaqué son adversaire libéral Philippe Couillard, lequel a démontré qu'il n'avait "pas fait ses devoirs" et qu'il n'était pas "prêt à gouverner" en raison de sa "confusion" sur la taille de la fonction publique.

INOLTRE SU HUFFPOST

Voici quelques-unes des meilleures citations du débat des chefs du 20 mars 2014