NOUVELLES

Colonies: Israël approuve 2.200 logements, négociations dans l'impasse, selon les Palestiniens

20/03/2014 07:41 EDT | Actualisé 20/05/2014 05:12 EDT

L'administration militaire israélienne a approuvé des plans de construction de plus de 2.200 logements dans des colonies de Cisjordanie, au grand dam de la présidence palestinienne, qui a accusé Israël de "mener les négociations dans l'impasse".

Une commission du ministère de la Défense a approuvé des projets portant sur ces logements dans six colonies distinctes, a précisé à l'AFP le commandant Guy Inbar, porte-parole de l'administration militaire.

Selon l'organisation israélienne anti-colonisation La Paix Maintenant, cette commission a validé le 19 février, pour approbation ultérieure par le ministre de la Défense, 694 logements dans la colonie de Leshem (nord), 296 à Beit El près de Ramallah, et 31 à Almog, dans la vallée du Jourdain (est).

Elle a également entériné des plans à un stade moins avancé pour 839 logements à Ariel, 353 à Shvut Rachel et 65 à Shavei Shomron, dans le nord de la Cisjordanie occupée, selon un communiqué de La Paix Maintenant, des informations confirmées par l'administration militaire israélienne.

"Israël a fait échouer les négociations et les a menées dans une impasse en raison de la colonisation", a réagi dans une déclaration à l'AFP le porte-parole du président palestinien Mahmoud Abbas, Nabil Abou Roudeina.

Selon un porte-parole de La Paix Maintenant, Lior Amihaï, le gouvernement du Premier ministre Benjamin Netanyahu montre ainsi "une fois de plus qu'il n'a aucune intention de parvenir à un accord de paix et fait tout ce qu'il peut pour forcer le président palestinien Mahmoud Abbas à se retirer du processus".

Dans son communiqué, l'ONG accuse nommément les "ministres (du Logement Uri) Ariel et (de la Défense Moshé) Yaalon de tenter désespérément de ruiner les négociations entre Israël et les Palestiniens, cette fois non plus par leurs propos irresponsables , mais par des actions et des faits accomplis".

Le secrétaire d'Etat américain John Kerry s'est insurgé mercredi auprès de M. Netanyahu de commentaires de son ministre de la Défense fustigeant la voie des négociations avec l'Iran sur le nucléaire adoptée par les Etats-Unis. Après cet appel téléphonique rendu public par le département d'Etat, M. Yaalon a présenté ses excuses.

La porte-parole du département d'Etat américain Jennifer Psaki a souligné jeudi lors de son point de presse que M. Kerry "continuait à avoir des inquiétudes au sujet de cette attitude", en référence aux critiques émises par M. Yaalon envers Washington.

Mais elle a relativisé les tensions entre les deux parties, assurant que la diplomatie américaine n'était "pas surprise que le ton soit monté ces deux dernières semaines", à l'approche de l'échéance des neuf mois de pourparlers, le 29 avril.

Dans un rapport sur les "violations" des droits des Palestiniens par Israël depuis le début des négociations en juillet 2013 jusqu'au 16 mars, l'Organisation de libération de la Palestine (OLP) a affirmé mardi qu'au cours de cette période, "56 Palestiniens ont été tués" et que les travaux ont commencé sur "10.509 unités de logement" dans les colonies.

Près de 375.000 Israéliens vivent dans des colonies de Cisjordanie, au milieu d'environ 2,7 millions de Palestiniens. La communauté internationale considère la colonisation comme illégale et comme un obstacle à la conclusion d'un accord de paix.

jjm-na-jkb/mpd

PLUS:hp