NOUVELLES

Venezuela: arrestation du maire de San Cristobal pour "rébellion civile"

19/03/2014 10:26 EDT | Actualisé 19/05/2014 05:12 EDT

L'opposant Daniel Ceballos et maire de San Cristobal, capitale de l'état de Tachira (ouest), berceau des protestations au Venezuela, a été arrêté mercredi pour "rébellion civile" et "soutien" à la violence dans cette ville, a indiqué le ministre de l'Intérieur.

"Le ministère public du tribunal de l'état de Tachira a pris un mandat d'arrêt à l'encontre du maire Daniel Ceballos (...) pour rébellion civile qui a été exécuté par les services de renseignements (Sebin), a déclaré Miguel Rodriguez sur la chaîne officielle VTV.

M. Ceballos est le deuxième dirigeant du mouvement Volonté populaire a être placé en détention dans le cadre de la vague de protestations contre le gouvernement qui a débuté à San Cristobal le 4 février après l'arrestation de Leopoldo Lopez, le principal leader du parti détenu dans une prison militaire depuis le 18 février et accusé également d'instiller la violence.

M. Rodriguez a expliqué que Daniel Ceballos, arrêté à Caracas, sera présenté devant le tribunal par le Sebin.

Le candidat Ceballos de Volonté populaire, élu lors des municipales de décembre de 2013, a affirmé ces dernières semaines que des groupes illégaux proches du gouvernement, ont attaqué avec des armes à feu les barricades érigées par les étudiants de San Cristobal, causant la mort au moins de l'un d'entre eux.

"C'est un acte de justice à l'encontre d'un maire qui non seulement n'accomplit pas les obligations que lui impose la loi et la Constitution, et qui en plus apporte son soutien à la violence irrationnelle qui s'est déchaînée à San Cristrobal", a affirmé le ministre de l'Intérieur.

val/jb/abl/mpd

PLUS:hp