NOUVELLES

Venezuela : baisse de la demande d'implants mammaires par manque de dollars

19/03/2014 03:15 EDT | Actualisé 19/05/2014 05:12 EDT

La demande d'implants mammaires diminue au Venezuela en raison de la difficulté à se procurer des dollars pour acquérir les prothèses à l'étranger, a indiqué mercredi la Société vénézuélienne de chirurgie plastique et reconstructive.

"La demande (d'augmentations de poitrine) baisse parce qu'on ne peut pas importer les prothèses et que les coûts ont augmenté", a expliqué sur la chaîne Globovision Jesus Pereira, président de cet organisme.

Un strict contrôle des changes en vigueur dans le pays depuis 2003 rend très difficile l'accès au billet vert, qui s'échange au marché noir plus de 10 fois le taux officiel de 6,30 bolivares pour un dollar.

Avec 40.000 mammoplasties par an, le Venezuela est considéré comme le plus gros consommateur d'implants mammaires en Amérique latine, selon Jesus Pereira.

"Aujourd'hui, nous assistons à une limitation des importations de prothèses", a-t-il ajouté, expliquant qu'outre la difficulté à se procurer des dollars, l'achat des implants à l'étranger devait se faire par l'intermédiaire du ministère de la Santé, qui bloquait les démarches.

Disposant des plus importantes réserves de pétrole au monde, le Venezuela dépend d'une économie quasiment entièrement basée sur les importations.

sem/ad/hdz/ag/jeb

PLUS:hp