NOUVELLES

Syrie: offensive de l'armée dans la localité d'al-Hosn

19/03/2014 06:23 EDT | Actualisé 19/05/2014 05:12 EDT

L'armée syrienne est entrée mercredi matin dans la localité d'al-Hosn où se trouve la célèbre forteresse croisée du Krak des Chevaliers, dans la province centrale de Homs, a indiqué à l'AFP une source au sein des services de sécurité.

"L'armée est entrée dans al-Hosn et a pris deux quartiers du village. Elle bombarde autour du Krak des Chevaliers pour prendre le contrôle de ce château", a précisé cette source.

Des combats se sont déroulés à plusieurs reprises autour de la citadelle médiéval.

Dans une région proche, deux rebelles ont péri dans un guet-apens de l'armée qui a détruit des embarcations transportant des armes, à l'ouest du village de Zara, tombé le 8 mars aux mains des troupes syriennes, selon l'agence officielle Sana.

Par ailleurs, l'armée gouvernementale était engagée dans des combats dans la région du Qalamoun, au nord de Damas, près de la frontière libanaise, où elle a pris dimanche la ville de Yabroud.

Selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), des combats violents se déroulaient entre soldats et rebelles sur un point de contrôle dans la ville de Rankous.

Les troupes du régime et des milices pro-régime, épaulées par le Hezbollah chiite libanais combattaient les rebelles et les forces jihadistes autour du village de Bakhaa et Jobeh dans la région du Qalamoun, selon l'OSDH.

Après la prise de Yabroud, les forces du régime ont comme objectif de "sécuriser entièrement la frontière et de fermer tous les points de passages avec le Liban" avait indiqué lundi un responsable des services de sécurité à Damas, et l'armée entend pour cela s'emparer de Rankous (au sud de Yabroud), Flita et Ras al-Maara (au nord-ouest).

Par ailleurs, dans le sud du pays, les rebelles se sont emparé de la prison centrale de Gharaz dans la province de Deraa, libérant un certain nombre de prisonniers, a indiqué l'OSDH.

Et dans la Ghouta orientale, près de Damas, deux enfants sont morts par manque de nourriture et de médicaments, dans une zone où le régime impose un siège depuis plus d'un an.

Les troupes gouvernementales assiègent plusieurs régions du pays contrôlées par les rebelles, provoquant des pénuries de nourriture et causant des morts.

sk-rm-sah/cnp

PLUS:hp