NOUVELLES

Soudan: de nouveaux villages attaqués au Darfour (Minuad)

19/03/2014 01:24 EDT | Actualisé 19/05/2014 05:12 EDT

La mission conjointe ONU-Union africaine au Darfour (Minuad) a annoncé mercredi avoir reçu des informations sur de nouveaux villages attaqués et incendiés dans cette région de l'ouest du Soudan en guerre depuis 11 ans.

Ces attaques ont eu lieu dimanche et lundi dans la région de Hashaba, à une centaine de kilomètres au nord-ouest d'El-Facher, le chef-lieu du Darfour-Nord.

Elles ont fait "quelques morts" et poussé de nombreux habitants à quitter leur foyer, selon un porte-parole de la Minuad, qui n'avait pas accès à la zone et cherchait toujours mercredi à confirmer ces informations.

D'autres informations ont également fait état d'attaques en début de semaine au sud-ouest d'El-Facher, provoquant une nouvelle arrivée de déplacés dans un camp près de Shangil Tobaya, selon la Minuad.

Le Darfour-Nord a été le théâtre de violences depuis la fin février: des rebelles se sont brièvement emparés la semaine dernière de Mellit, une localité au nord d'El-Facher, tandis que des milices arabes ont pris Saraf Omra, plus à l'ouest.

Le conflit au Darfour, une région aussi vaste que la France, a éclaté en 2003 entre milices pro-gouvernementales et rebelles réclamant la fin de la "marginalisation économique" de leur région et un partage du pouvoir avec le gouvernement de Khartoum.

Il a fait des centaines de milliers de morts, ainsi que plus de deux millions de déplacés, selon l'ONU.

Outre le conflit entre rebelles et pouvoir, le Darfour est devenu depuis quelques années le théâtre de combats sanglants entre tribus arabes, anciennes alliées que Khartoum n'a plus les moyens de contrôler, se disputant la terre, l'eau et les droits miniers.

Les violences ont connu une forte recrudescence depuis 2013, en particulier les combats entre les tribus de Salamat et Misseriya, poussant au moins 460.000 personnes à fuir leur foyer, selon l'ONU.

Mardi à Khartoum, l'ONU a annoncé que le nombre total de Soudanais ayant besoin d'aide humanitaire, au Darfour et dans d'autres régions, avait augmenté de 40% en 2013 pour atteindre 6,1 millions de personnes.

it/srm/fcc/faa

PLUS:hp