NOUVELLES

Procès d'Oscar Pistorius : la victime d'abord atteinte à la hanche, selon un expert

19/03/2014 01:06 EDT | Actualisé 18/05/2014 05:12 EDT

À Pretoria, en Afrique du Sud, le procès d'Oscar Pistorius s'est poursuivi, mercredi, avec le témoignage d'un policier qui affirme que la petite amie de l'athlète paralympique était debout lorsqu'elle a été abattue. Selon ce policier, le capitaine Christiaan Mangena, la première balle tirée sur la jeune femme aurait atteint cette dernière à la hanche, et non à la tête, comme il avait été précédemment dit dans ce procès.

Le capitaine Christiaan Mangena a livré son analyse de la scène et des blessures subies par Reeva Steenkamp : selon lui, la victime se tenait face à la porte de la salle de bain quand elle a été atteinte à la hanche droite par la première des quatre balles qui ont été tirées. La jeune femme est ensuite tombée et elle a été touchée au bras droit et à la tête par les deux derniers projectiles tirés à travers la porte.

Le procès de l'athlète paralympique sud-africain, premier invalide à avoir concouru avec des athlètes valides lors des Jeux olympiques à Londres en 2012, est accusé du meurtre prémédité de sa petite amie. Il prétend qu'il croyait avoir affaire à un cambrioleur quand il a ouvert le feu. C'était le 14 février 2013. Le procès lui-même a débuté le 3 mars dernier et, selon le procureur général, il pourrait s'achever la semaine prochaine, après l'audition de quatre ou cinq autres témoins.

Le capitaine de police, par son témoignage, croit de plus que Pistorius ne portait pas ses prothèses lorsqu'il a ouvert le feu, ce que l'accusé lui-même affirme.

Le procès a été ajourné jusqu'à lundi.

Mardi, les avocats qui représentent le célèbre athlète avaient tenté de mettre en lumière des éléments qui illustrent, selon eux, que l'enquête a été bâclée par les policiers.

Les avocats d'Oscar Pistorius soutiennent que des éléments de preuve ont été déplacés par les policiers au moment de la prise de photos de la scène du crime.

S'il est reconnu coupable, Oscar Pistorius risque une peine de 25 ans de prison.

PLUS:rc