NOUVELLES

Le pétrole en repli en Asie sur des prises de bénéfices

19/03/2014 12:03 EDT | Actualisé 18/05/2014 05:12 EDT

Les cours du pétrole se repliaient mercredi en Asie sous l'effet de prises de bénéfices et de craintes quant à une escalade entre la Russie et les Occidentaux sur l'avenir de la Crimée.

Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en avril perdait 34 cents, à 99,36 dollars, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mai cédant 16 cents, à 106,63 dollars.

Dopé mardi par l'annonce du doublement de la capacité d'un oléoduc aux Etats-Unis, le brut restait sous pression de la crise en Ukraine.

"Nous devrions voir les tensions continuer de s'aggraver avec de nouvelles actions attendues de la Russie", avertit Desmond Chua de CMC Markets.

La situation était extrêmement tendue entre Moscou et l'Occident, au lendemain du rattachement formel de la Crimée à la Russie et à la veille d'un sommet européen sur de nouvelles sanctions.

Le président Vladimir Poutine a signé mardi un traité historique rattachant la Crimée à la Russie. Aussi bien Kiev que les Occidentaux ont aussitôt fermement condamné ce traité.

Le même jour, un militaire ukrainien a été tué à Simféropol dans une tentative d'assaut contre son unité militaire, priée comme les autres unités ukrainiennes de Crimée de se rallier à la nouvelle tutelle russe ou de partir.

De nouvelles sanctions internationales contre Moscou devraient tomber sous peu, faisant craindre des mesures de rétorsion de la Russie dont 70% des exportations de gaz et de pétrole vers l'Europe transitent par l'Ukraine.

Par ailleurs, les investisseurs attendaient ce mercredi les conclusions d'une réunion de deux jours du comité de politique monétaire de la banque centrale américaine.

Les analystes s'attendent à ce que la Fed continue de réduire de 10 milliards de dollars, à 55 milliards, ses achats mensuels d'obligations destinés à soutenir la reprise et peser à la baisse sur les taux d'intérêt. A ce rythme, la Fed sortira de sa campagne d'assouplissement monétaire exceptionnel à l'automne.

Mardi, le baril de "light sweet crude" avait grimpé de 1,62 dollar, à 99,70 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex). A Londres, le Brent avait fini à 106,79 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE), en progression de 55 cents.

str/mba/ac/gab/glr

PLUS:hp