NOUVELLES

Le Parti conservateur ira de l'avant avec le fractionnement du revenu

19/03/2014 04:06 EDT | Actualisé 18/05/2014 05:12 EDT

Le nouveau ministre des Finances, Joe Oliver, a déclaré que le Parti conservateur irait de l'avant avec sa promesse de permettre le fractionnement du revenu.

Il a ajouté qu'il devait étudier plus amplement la question avant de donner des détails.

Cet engagement du Parti conservateur avait provoqué une rare division au sein du Parti conservateur, alors que le ministre des Finances sortant, Jim Flaherty, avait émis des doutes quant à la pertinence d'une telle mesure, qui coûterait 2,5 milliards de dollars. Il avait souligné qu'il serait plus avantageux de baisser les impôts des Canadiens ou de rembourser la dette publique.

Il s'était toutefois fait rabrouer par les ministres Tony Clement et Jason Kenney, respectivement responsables du Conseil du trésor et du ministère de l'Emploi, qui avaient exprimé publiquement leur appui à cette promesse conservatrice.

Le premier ministre Stephen Harper avait aussi réitéré son engagement en février dernier, parlant d'une « bonne politique pour les familles ».

Une étude réalisée par le Centre canadien de politiques alternatives avait d'ailleurs conclu que la mesure ne serait pas avantageuse pour 86 % des familles canadiennes. Ainsi, les familles nanties seraient plus favorisées par cette nouvelle politique.

PLUS:rc