NOUVELLES

Autoroute Henri-IV : pas d'échéancier pour Philippe Couillard

19/03/2014 11:33 EDT | Actualisé 19/05/2014 05:12 EDT

Le chef du Parti libéral du Québec profite de son passage dans la capitale pour réitérer les dossiers que son gouvernement compte poursuivre s'il est porté au pouvoir. Il promet notamment le lancement des travaux d'élargissement de l'autoroute Henri-IV, sans toutefois avancer d'échéancier.

Flanqué des 11 candidats de son parti dans la région de Québec, Philippe Couillard a de nouveau fait savoir que le PLQ  ferait une priorité de ce dossier cher au maire Labeaume. « L'élargissement de l'autoroute Henri-IV est un projet prioritaire pour nous qu'on va lancer dès qu'il sera prêt à l'exécution, il n'y aura pas de retard, le projet va avancer », a promis M. Couillard.

Le chef libéral privilégie dans ce projet l'aménagement d'une voie pour le covoiturage. Cette dernière pourrait être utilisée pour les véhicules transportant deux adultes. « On attend beaucoup de ce projet d'élargissement de l'autoroute Henri-IV. Il y a un problème de circulation dans l'axe nord-sud. Avec l'élargissement de l'autoroute Henri-IV, il faut également prévoir une voie pour le covoiturage de façon à réduire la densité de circulation », a fait valoir M. Couillard.

Philippe Couillard a par ailleurs réitéré son appui pour les projets d'anneau de glace et de Théâtre Diamant. Le gouvernement péquiste a prévu 32 millions de dollars pour l'anneau de glace couvert avant le déclenchement des élections. « On va avancer sur ces deux projets-là », a résumé M. Couillard.

Statut de capitale nationale

Phillipe Couillard a aussi abordé le statut de capitale nationale pour Québec. Il s'engage à garder dans la capitale les instances décisionnelles du gouvernement.

« Quand on dit le statut de la capitale, ça veut dire entre autres les installations nombreuses depuis plusieurs années dont tout le Québec et plus particulièrement la région de Québec profitent, mais également, lorsqu'on a des décisions à prendre pour les bureaux du gouvernement, c'est Québec par définition qui doit être le lieu d'installation de ces bureaux », a-t-il dit.

Communiquer avec la population

Le chef du PLQ a aussi été interrogé sur les dossiers des silos à granules et de la qualité de l'air à proximité du Port de Québec. Philippe Couillard a parlé de l'importance de communiquer avec la population en ce qui concerne les différents projets de développement économique comme celui des silos de granules de bois.

Sur la question de la poussière dans le Port de Québec, le chef du PLQ souligne que les normes du Québec s'appliquent pour la qualité de l'air. Il entend interpeller les autorités fédérales sur la question, s'il est élu le 7 avril.

PLUS:rc