NOUVELLES

ATP/WTA - Miami: Nadal a des comptes à régler, Serena Williams aussi

19/03/2014 01:05 EDT | Actualisé 18/05/2014 05:12 EDT

Le tournoi de Miami qui débute mercredi pour les messieurs était attendu avec impatience par Rafael Nadal, après son cuisant échec à Indian Wells, et par Serena Williams pour faire oublier un début d'année mitigée.

Miami, avec son ambiance toute hispanique, a tout pour plaire à Nadal, mais le N.1 mondial ne s'y est jamais imposé.

C'est l'un des rares Masters 1000 avec Paris-Bercy et Shanghaï où "Rafa" a toujours fait choux-blanc malgré trois finales (2005, 2008, 2011).

"Je joue tous les tournois à 100% que ce soit des tournois ATP 250, des Masters 1000 ou des Grands Chelems. Mon 100% (à Indian Wells) n'était pas suffisant, j'espère qu'il en sera autrement à Miami", avait asséné Nadal après sa défaite au 3e tour contre l'Ukrainien Dolgopolov, futur demi-finaliste de l'épreuve californienne.

A Indian Wells, Nadal a perdu un des dix titres conquis en 2013, mais s'est rassuré sur l'état de son dos, blessé à l'Open d'Australie.

Pour débuter sa campagne floridienne, il est tombé sur un os, avec soit le Néerlandais Robin Haase, soit l'Australien Lleyton Hewitt.

Il pourrait retrouver en quart l'Argentin Juan Martin del Potro, mais le N.8 mondial est dans le plus grand flou après avoir manqué Indian Wells à cause de son poignet gauche blessé.

- Tirage délicat pour Federer -

Novak Djokovic et Roger Federer savent en revanche très bien où ils en sont.

Le N.2 mondial a décroché son premier titre de l'année à Indian Wells et a oublié sa désillusion de Melbourne, alors que Federer, battu en finale sur le ciment californien, est revenu au 5e rang mondial.

Au menu possible du Serbe, le Canadien Milos Raonic et surtout un quart de finale contre l'Ecossais Andy Murray, tenant du titre.

Mais s'il joue beaucoup depuis son opération au dos l'automne dernier, Murray a pour meilleur résultat une demi-finale (Acapulco) et s'est incliné en 8e de finale à Indian Wells face à Raonic.

Federer n'a pas été gâté par le tirage au sort avec une entrée en lice contre l'imprévisible et puissant Ivo Karlovic, le Français Richard Gasquet en 8e, le jeune loup bulgare Grigor Dimitrov ou l'Espagnol David Ferrer en quart.

Dans le tournoi féminin, la joueuse la plus attendue est Serena Williams.

Comme chaque année depuis 2002, elle a fait l'impasse sur Indian Wells que la famille Williams boycotte.

Depuis son titre à Brisbane début janvier, Serena a enchîné les déconvenues avec des échecs en 8e de finale de l'Open d'Australie et en demi-finale à Dubaï.

- Serena 'impatiente' -

"Je suis si impatiente de renouer avec la compétition, l'entraînement peut être ennuyeux. Quand je vois mon envie de jouer ce tournoi, je me dis que je ne suis pas prête de raccrocher ma raquette de sitôt", a souligné l'Américaine de 32 ans qui ne se ressent plus de la douleur au dos qui l'avait gêné en février.

Avec sa chaleur lourde et humide, ses fréquentes interruptions pour cause de pluie, Miami peut éprouver les corps et les nerfs.

"Je suis chez moi ici, je connais les courts, le vent, la chaleur. J'ai hâte", a souligné la tenante du titre, sacrée quatre fois en Floride.

Williams n'aura pas à s'inquiéter de la Bélarusse Victoria Azarenka, forfait, et peut-être même de la Polonaise Agniszka Radwanska, touchée au genou en finale à Indian Wells.

Et si plus que la Chinoise Li Na, sa rivale la plus sérieuse était Maria Sharapova ?

La Russe fait certes un énorme complexe face à l'Américaine qu'elle n'a plus battue depuis 2004, mais elle est aussi chez elle à Miami et n'a pas digéré son échec dès le 3e tour à Indian Wells.

"Il serait temps que je regagne contre Serena", a espéré la finaliste 2013.

jr/mpd

PLUS:hp