NOUVELLES

USA: ouverture d'une enquête sur le courtage à haute fréquence à Wall Street

18/03/2014 02:53 EDT | Actualisé 18/05/2014 05:12 EDT

La justice enquête à New York sur les services proposés par les places boursières de Wall Street aux courtiers à haute fréquence, sources potentielles selon elle de concurrence déloyale, a-t-on appris d'une source proche du dossier.

Les services du ministre de la justice de l'Etat de New York, Eric Schneiderman, ont commencé à rencontrer les responsables du New York Stock Exchange, du Nasdaq et d'autres plateformes d'échange américaines ces dernières semaines pour se renseigner sur ces services, a précisé mardi à l'AFP cette source.

Sans confirmer l'ouverture d'une enquête, M. Schneiderman a appelé mardi dans un discours les places boursières à "éliminer les avantages déloyaux" proposés aux sociétés effectuant du courtage à haute fréquence, une pratique fondée sur de complexes algorithmes informatiques.

Il déplore notamment que les Bourses offrent la possibilité aux courtiers de "placer les serveurs de leurs ordinateurs directement sur les plateformes d'échanges", qu'elles leur "offrent de la bande passante supplémentaire" et qu'elles leur permettent "de relier à leurs serveurs des câbles à connexion ultra-rapide et des commutateurs à haute fréquence".

"Chacun de ses services offre aux clients un avantage temporel, souvent de l'ordre de la milliseconde, qui permet aux courtiers à haute fréquence d'effectuer des ordres rapidement et souvent sans risque avant même que le reste du marché ait eu le temps de réagir", est-il souligné dans un communiqué du bureau de M. Schneiderman.

Ni le NYSE ni le Nasdaq n'ont souhaité faire de commentaires.

Cette action s'inscrit dans le cadre d'une initiative plus vaste de M. Schneiderman lancée en 2013.

Le groupe anglo-canadien d'informations financières Thomson Reuters avait ainsi accepté l'été dernier de renoncer à une pratique controversée consistant à fournir avec un peu d'avance à certains de ses clients, moyennant finance, un indicateur très suivi.

"Je suis déterminé à prendre des mesures strictes contre les arrangements fondamentalement injustes, et potentiellement illégaux, qui permettent à quelques groupes de courtiers d'élite d'avoir accès à des informations faisant bouger les marchés aux dépens du reste du marché", a assuré M. Schneiderman cité dans le communiqué.

jum/sl/mdm

PLUS:hp