NOUVELLES

USA: les primaires républicaines raccourcies pour la présidentielle 2016

18/03/2014 12:00 EDT | Actualisé 18/05/2014 05:12 EDT

Le candidat républicain à la Maison Blanche en 2016 pourrait être investi dès juin 2016, deux mois avant la date traditionnelle, a indiqué mardi le président du parti, qui souhaite éviter une longue saison de primaires fratricides comme en 2012.

Reince Priebus, président du comité national républicain, a annoncé mardi à des journalistes que la convention de son parti se tiendrait probablement à partir du 27 juin 2016 ou du 18 juillet 2016, la date exacte devant être approuvée ultérieurement.

La ville qui accueillera la convention sera désignée en août prochain, a-t-il dit. Huit villes sont candidates: trois villes de l'Ohio, Cleveland, Cincinnati et Columbus, et Denver (Colorado), Dallas (Texas), Kansas City (Missouri), Las Vegas (Nevada) et Phoenix (Arizona). Les conventions durent habituellement quatre jours, du lundi au jeudi.

Le but affiché est de réduire à environ trois ou quatre mois la durée des primaires, de février à avril ou mai 2016, afin de consacrer la majeure partie des ressources électorales à combattre le futur candidat démocrate.

Dans le même esprit, le parti entend réduire le nombre de débats présidentiels; en 2012, 23 avaient été organisés par les chaînes de télévision américaines, un nombre jugé excessif par les candidats, mais qui se retrouvaient forcés de participer dès lors que leurs adversaires acceptaient.

"Nous devons prendre le contrôle de notre processus de nomination, contrairement à ce que nous avons fait en 2012", a justifié Reince Priebus.

Le patron du parti veut aussi que les républicains choisissent eux-mêmes les modérateurs des débats, au lieu de se faire imposer des journalistes par les chaînes. "Je cherche des gens à qui le parti, le processus et les candidats tiennent à coeur", a expliqué Reince Priebus.

L'expérience des primaires républicaines de 2012 a conduit les républicains à engager une réforme du processus de nomination dès la défaite de novembre 2012. Les primaires avaient alors duré de janvier à juin 2012, et Mitt Romney n'avait été formellement investi candidat que fin août 2012.

Le parti a aussi adopté le 24 janvier un nouveau calendrier, qui garantit à quatre Etats --Iowa, New Hampshire, Caroline du Sud et Nevada-- le droit d'organiser des primaires anticipées en février 2016.

Les autres Etats qui tenteraient d'organiser des primaires avant verraient le nombre de leurs délégués à la convention nationale très fortement réduit, de façon dissuasive.

ico/mdm

PLUS:hp