NOUVELLES

Sursis de trois jours pour une famille de Lev Tahor au Guatemala

18/03/2014 02:48 EDT | Actualisé 17/05/2014 05:12 EDT

Un juge au Guatemala a donné jusqu'à jeudi à une famille de la secte Lev Tahor, qui avait fui l'Ontario il y a deux semaines, pour régulariser sa situation auprès de l'ambassade canadienne locale.

Entre-temps, les six enfants de la famille, qui font l'objet d'une ordonnance canadienne demandant leur rapatriement, peuvent demeurer avec leurs parents, a tranché le juge lundi. Un autre membre adulte de la secte juive ultra-orthodoxe voyage avec la famille.

Selon le porte-parole du service d'immigration du Guatemala, Roberto López, les neuf membres de la secte se trouvent dans le pays d'Amérique centrale légalement, mais il n'a pas encore été déterminé s'ils pourront y rester. 

Selon le ministère des Affaires étrangères du Canada, ses agents consulaires au Guatemala sont en contact avec les autorités locales à ce sujet.

La famille refuse de revenir au Canada, où les six enfants seraient placés dans des familles d'accueil de la région de Chatham-Kent, dans le sud-ouest de l'Ontario. La famille et des dizaines d'autres membres de la secte s'étaient réfugiés dans la région en novembre dernier, quittant leurs domiciles de Sainte-Agathe-des-Monts au Québec en pleine nuit.

La Direction de la protection de la jeunesse des Laurentides voulait à l'époque retirer à deux familles de la secte la garde de leurs enfants, à la suite d'allégations de mauvais traitements et de mariages forcés de jeunes filles notamment.

PLUS:rc