NOUVELLES

Le rattachement de la Crimée à la Russie est "contre le droit international" (président OSCE)

18/03/2014 09:22 EDT | Actualisé 18/05/2014 05:12 EDT

Le rattachement de la Crimée à la Russie est "contre le droit international", a averti le président en exercice de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), Didier Burkhalter.

"Le ministre des Affaires étrangères suisse et président de l'OSCE, Didier Burkhalter, considère que les dernières mesures prises aujourd'hui (mardi, ndlr) par la Fédération de Russie concernant le statut de la Crimée constituent une infraction aux engagements fondamentaux de l'OSCE et ne sont pas compatibles avec le droit international", a expliqué un communiqué publié dans la nuit de mardi à mercredi.

Il a souligné que les "évènements d'aujourd'hui (mardi, ndlr) ne doivent pas signifier la fin de la diplomatie en vue de surmonter la crise".

"Un dialogue franc et honnête et des efforts déterminés pour construire des ponts sont maintenant plus importants que jamais", poursuit la communiqué.

Le président russe Vladimir Poutine a signé mardi un traité historique rattachant la Crimée à la Russie, avec effet immédiat, faisant fi des sanctions occidentales décrétées la veille contre Moscou.

Les représentants des 57 États membres de l'OSCE doivent encore se mettre d'accord pour envoyer une mission de l'organisation en Ukraine.

Organisation issue des Accords d'Helsinki en 1975, l'OSCE (anciennement CSCE, Conférence sur la sécurité et la coopération en Europe) observe l'organisation d'élections à travers le monde, et mène des médiations pour tenter de résoudre de vieux conflits territoriaux.

apo/glr

PLUS:hp