NOUVELLES

La Crimée était et reste dans le coeur des Russes une partie intégrante de la Russie (Poutine)

18/03/2014 07:27 EDT | Actualisé 18/05/2014 05:12 EDT

La Crimée était et reste dans le coeur des Russes "une partie intégrante de la Russie", a déclaré mardi le président russe Vladimir Poutine dans un discours devant le Parlement et les gouverneurs russes au Kremlin.

"Dans le coeur et la conscience des gens, la Crimée était et reste une partie intégrante de la Russie", a-t-il dit, s'exprimant deux jours après un référendum dans la péninsule du sud de l'Ukraine qui a plébiscité un rattachement à la Russie.

"Cette conviction, fondée sur la vérité et la justice, était inébranlable, s'est transmise de génération en génération, et aussi bien le temps que les circonstances ont été impuissantes face à elles", a-t-il ajouté.

La Crimée avait été offerte en 1954 à l'Ukraine par le dirigeant soviétique Nikita Khrouchtchev, une décision prise selon M. Poutine "en violation des normes constitutionnelles" de l'époque.

"Quand la Crimée s'est retrouvée soudain dans un autre Etat (après la chute de l'URSS, ndlr), la Russie a alors senti qu'on ne l'avait pas seulement volée, mais pillée", a-t-il dit.

"Les habitants de Crimée et de Sébastopol se sont adressés à la Russie pour lui demander de garantir les droits et les libertés des habitants locaux, ne pas accepter ce qui s'est passé et ce qui se passe maintenant à Kiev, Donetsk, Kharkov", a-t-il encore déclaré.

"Nous ne pouvions pas laisser la Crimée et ses habitants dans le malheur, sinon cela aurait tout simplement été une trahison", a-t-il estimé.

edy/nm/ros

PLUS:hp