NOUVELLES

Greenpeace installe une bannière sur la croix du mont Royal (VIDÉO)

18/03/2014 07:11 EDT | Actualisé 18/05/2014 05:12 EDT

Des militants de Greenpeace ont mené un nouveau coup d'éclat à Montréal. 

Les activistes ont entrepris de déguiser la croix du mont Royal en une balance de la justice. Ils ont décoré le plus lourd des plateaux de la balance du logo de l'entreprise forestière Produits forestiers Resolu et le plus léger du mot forêt. Ils souhaitent ainsi dénoncer ce qu'ils désignent comme un déséquilibre entre le pouvoir des entreprises forestières face à la faiblesse de la protection accordée aux forêts québécoises, a expliqué le porte-parole de l'organisme Nicolas Mainville sur les ondes d'ICI RDI.

« Il y a une urgence d'agir, avance M. Mainville. Il y a un déséquilibre profond dans nos forêts publiques au Québec alors qu'à peine 5 % de nos forêts sont protégées et 90 % du territoire qu'on a alloué à l'industrie forestière est déjà coupé ou fragmenté. »

Greenpeace estime que les coupes à blanc menacent les écosystèmes, certaines espèces animales en plus de bafouer les droits des Premières Nations.

L'organisme veut profiter de la campagne électorale pour forcer les partis politiques à préciser leur position dans ce dossier.

En novembre dernier, trois militants de Greenpeace avaient escaladé la structure de la biosphère pour y dérouler une autre banderole sur laquelle était inscrit : « Libérez nos activistes », pour interpeller le gouvernement canadien.

Les militants faisaient ainsi référence à leurs 30 collègues emprisonnés en Russie après avoir été arrêtés au cours d'une opération contre une plateforme pétrolière russe en septembre dernier. Initialement accusés de piraterie, ils ont vu leurs accusations réduites et ont finalement été libérés progressivement peu avant les Jeux olympiques de Sotchi.