NOUVELLES

Extreme Sailing Series - Mascate: chasse aux Suisses!

18/03/2014 10:40 EDT | Actualisé 18/05/2014 05:12 EDT

Les Suisses d'Alinghi tenteront de mercredi à samedi à Mascate (Oman) de s'imposer dans le deuxième rendez-vous des Extreme Sailing Series (ESS) 2014, comme ils l'avaient fait en février à Singapour face à certains des plus fins régatiers au monde.

Meilleurs départs, choix tactiques excellents sur l'étriqué plan d'eau de Marina Bay, manoeuvres exécutées avec une précision de montre suisse: l'équipage d'Alinghi était sur une autre planète dans la ville-Etat.

Toujours barré par l'Américain Morgan Larson, le catamaran helvétique aura cette fois-ci pour tacticienne Anna Tunnicliffe, championne olympique en Laser Radial en 2008. La jeune Américaine avait déjà occupé ce rôle plusieurs fois en 2013.

Un autre Extreme 40 suisse avait brillé à Singapour, celui de Realstone, skippé par Jérôme Clerc, qui avait terminé 3e devant le Néo-Zélandais Dean Barker et ses équipiers d'Emirates Team New Zealand.

Après Singapour, tous les équipages ont analysé leurs performances et tiré les premiers enseignements.

"Nous travaillons avec Thierry Péponnet qui analyse chacune des courses et nous permet de progresser dans tous les domaines: départs, passages de bouée, manoeuvres", a ainsi expliqué le Français Franck Cammas, skipper de Groupama Team France (5e à Singapour).

- Petites bombes -

"On exploite également les données récoltées, a-t-il ajouté. C'est très intéressant car cela nous permet d'en savoir plus sur nos concurrents et sur nous-mêmes. Le niveau est élevé mais nous sommes dans le match même s'il nous reste des progrès à accomplir".

"La course était très difficile à Singapour, a pour sa part indiqué l'Australien Seve Jarvin, skipper de GAC Pindar (12e). Nous avons eu du mal sur les départs et sur des parcours si serrés les départs sont critiques. La clé de la réussite est la régularité".

Historiquement, les équipes omanaises ont toujours triomphé à domicile: ce fut le cas en 2013 avec The Wave Muscat (2e à Singapour) et avec Oman Air (9e) en 2012.

Après des entraînements mardi, les régates débuteront mercredi et s'achèveront samedi. Onze équipes participent.

Les Extreme 40 sont des catamarans de 12,20 m de long menés par cinq équipiers, véritables petites bombes capables de vitesses supérieures à 30 noeuds (55,5 km/heure).

Après Mascate, le circuit des ESS se poursuivra à Qingdao (Chine) du 1er au 4 mai, à Saint-Petersbourg (Russie) du 26 au 29 juin, à Cardiff (Pays de Galles) du 22 au 25 août, à Istanbul du 11 au 14 septembre, en un lieu encore non précisé en Méditerranée du 2 au 5 octobre, puis à Sydney du 11 au 14 décembre.

heg/fbx

PLUS:hp