NOUVELLES

Cuba : l'internet à la maison n'est pas pour demain

18/03/2014 12:27 EDT | Actualisé 18/05/2014 05:12 EDT

Des investissements sont faits à Cuba en vue d'offrir internet à domicile, mais pour le moment son usage reste confiné aux institutions d'Etat et aux salles publiques de navigation récemment ouvertes, a affirmé mardi le monopole d'Etat des télécommunications Etecsa.

"Etecsa continue de travailler à l'élargissement de ses services à la population et poursuit un processus d'investissement qui permettra d'augmenter les options de connectivité dans le pays", assure un communiqué d'Etecsa, venant démentir des rumeurs de prochaine offre commerciale d'internet aux particuliers.

Certains blogs et autres médias basés hors de Cuba avaient ces derniers jours évoqué une prochaine offre commerciale qui serait lancée en septembre auprès des particuliers à des prix variables.

"Ces informations ont utilisé des tarifs qui régissent la prestation de ces services aux entreprises et aux organismes publics et les présentent comme si c'étaient ceux qui seraient proposés aux particuliers, ce qui est faux et trompeur pour la population", explique le communiqué d'Etecsa, publié par le site Cubadebate.

"Aujourd'hui, l'accès à internet se réalise à travers les entités d'Etat et nationales autorisées et les salles de navigation d'Etecsa", rappelle le communiqué.

En juin 2013, Etecsa a ouvert 118 salles de navigation dans tout le pays, à un tarif de 4,5 dollars de l'heure. Deux mois plus tard, 100.000 personnes avaient souscrit un abonnement à ces salles, avait alors indiqué Etecsa.

Depuis un an, le groupe public cubain a également révisé ses tarifs aux entreprises cubaines et étrangères. En mars, Etecsa a abaissé ses prix de transmission de messages MMS et offert une consultation sur téléphone portable des courriers électroniques inscrits à son domaine @nauta.cu.

cb-jhd/ag/bds

PLUS:hp