NOUVELLES

Wall Street rebondit nettement à l'ouverture, malgré la Crimée

17/03/2014 10:20 EDT | Actualisé 17/05/2014 05:12 EDT

Wall Street rebondissait nettement lundi, après de nettes pertes la semaine précédente, de bons indicateurs soutenant les indices malgré la proclamation d'indépendance de la Crimée et l'adoption de sanctions occidentales contre la Russie: le Dow Jones prenait 1,10% et le Nasdaq 1,09%.

Vers 13H45 GMT, le Dow Jones Industrial Average grimpait de 177,37 points à 16.243,04 points, et le Nasdaq, à dominante technologique, de 46,38 points à 4.291,78 points.

Le S&P 500 avançait de 0,97% (+17,94 points) à 1.859,07 points.

La Bourse de New York avait fini dans le rouge vendredi, les investisseurs redoutant une escalade des tensions autour de la crise ukrainienne faute d'accord diplomatique entre la Russie et les Occidentaux: le Dow Jones avait lâché 0,27%, à 16.065,67 points, et le Nasdaq 0,35%, à 4.245,40 points.

"Le marché rebondit malgré le référendum en Crimée pour se séparer de l'Ukraine et rejoindre la Russie", ont relevé les experts de la maison de courtage Charles Schwab.

La Crimée a approuvé dimanche à près de 97% le rattachement de cette péninsule ukrainienne à la Russie, une consultation dénoncée par l'Union européenne et les Etats-Unis qui ont adopté lundi des sanctions contre des responsables russes et ukrainiens.

Les investisseurs accueillaient par ailleurs avec bonne humeur la parution d'une nouvelle salve d'indicateurs économiques américains encourageants dans la matinée.

De bon augure pour la première économie mondiale, la production industrielle a enregistré un rebond plus fort qu'attendu en février aux Etats-Unis, selon la Réserve fédérale (Fed). D'autre part, la progression de l'activité manufacturière de la région de New York s'est légèrement accélérée en mars, selon l'indice Empire State publié mardi par l'antenne de New York de la banque centrale.

Ces indicateurs étaient étudiés avec une attention particulière avant la tenue mardi et mercredi d'une réunion du Comité de politique monétaire de la banque centrale américaine (FOMC) au cours de laquelle les responsables américains évalueront l'évolution de l'économie du pays.

Le marché obligataire reculait. Le rendement des bons du Trésor à 10 ans montait à 2,671% contre 2,645% vendredi soir et celui à 30 ans à 3,612% contre 3,587% à la précédente clôture.

ppa/jum/bdx

PLUS:hp