NOUVELLES

Les médias russes saluent le choix de la Crimée de rejoindre la Russie

17/03/2014 02:31 EDT | Actualisé 16/05/2014 05:12 EDT

Les médias russes saluaient presque tous lundi le choix des habitants de Crimée de se séparer de l'Ukraine et de rejoindre la Russie, au lendemain du référendum qui s'est déroulé dans la péninsule du sud de l'Ukraine.

"Gloire à la Crimée", titrait le quotidien Kommersant.

"La Crimée retourne en Russie!", s'est enthousiasmé pour sa part en Une le journal populaire pro-Kremlin Komsomolskaïa Pravda.

"N'en déplaise à certains, nous sommes heureux", a écrit le quotidien pro-gouvernemental Izvestia, évoquant la "réunion des coeurs".

"La Crimée divorce de l'Ukraine", titre le populaire Moskovski Komsomolets.

Le quotidien officiel Rossiïskaïa Gazeta estimait que le référendum avait donné des "réponses sans équivoque". "Hier, la Crimée a fait son choix, elle veut faire partie de la Russie", écrivait-il.

Le quotidien Novye Izvestia avertissait toutefois que "l'enthousiasme en Crimée peut se transformer en une rude gueule de bois".

"On n'avait pas vu ça depuis l'URSS", soulignait en Une le quotidien économique Vedomosti.

"Le référendum sur le statut de la Crimée s'est déroulé avec beaucoup d'enthousiasme. Ni le rythme effréné de son organisation, ni la propagande le jour du vote, ni le boycott décrété par les Tatars de Crimée, ni le refus des autorités ukrainiennes de reconnaître le résultat du référendum n'ont été un obstacle", relève-il.

"La Crimée est une poire mûre qui nous est tombée toute seule dans les mains", titrait le site d'informations gazeta.ru.

Rare voix discordante, le journal d'opposition Novaïa Gazeta a pour sa part publié en Une une photo de la manifestation de samedi à Moscou où quelque 50.000 personnes ont défilé contre l'"annexion" de la péninsule ukrainienne de Crimée, et contre la politique de Vladimir Poutine.

ml-edy/nm/ros

PLUS:hp