NOUVELLES

Le pétrole mitigé en Europe, suit la crise en Ukraine et attend la Fed

17/03/2014 11:32 EDT | Actualisé 17/05/2014 05:12 EDT

Les cours du pétrole étaient mitigés mardi matin en Asie, dans un marché attentif à la crise en Ukraine, qui n'a pas pour le moment causé de perturbation dans les approvisionnements de brut, et dans l'attente de la réunion de la Fed.

Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en avril cédait 24 cents US à 97,84 dollars US en milieu de matinée. Le baril de Brent de la mer du Nord, pour livraison en mai, prenait 11 cents à 106,35 USD, rebondissant après la perte de près de 2 dollars la veille.

"Les opérateurs semblent attendre une vision plus claire des marges de manoeuvre de la diplomatie dans la crise de la péninsule de la mer Noire", ont indiqué les analystes de CMC Markets Singapore dans une note sur le référendum en Crimée.

Le président russe Vladimir Poutine va s'exprimer mardi sur la Crimée devant les deux chambres du Parlement russe, deux jours après le plébiscite sur le rattachement de la péninsule à la Russie, et au lendemain de sanctions occidentales contre Moscou.

L'Union européenne et les Etats-Unis ont sanctionné la Russie lundi, mais sans dissuader M. Poutine de reconnaître l'indépendance de cette région ukrainienne.

L'option militaire exclue, les Occidentaux comptent sur l'impact d'un isolement international croissant de la Russie. Ils se réservent ainsi la possibilité d'imposer des sanctions économiques et commerciales, susceptibles d'avoir des conséquences bien supérieures car les Etats-Unis et l'UE comptent parmi les trois principaux partenaires de Moscou.

Plus de 70% des exportations de gaz et de pétrole de la Russie vers l'Europe passent par l'Ukraine et les investisseurs veulent savoir si les sanctions contre la Russie pourraient perturber les exportations.

Le marché suit également la réunion du Comité de politique monétaire de la Réserve fédérale américaine, qui se déroule mardi et mercredi.

Selon les analystes, la Fed devrait réduire encore un peu son programme de soutien à l'économie des Etats-Unis, qui est en phase de reprise.

La veille, le baril de WTI livraison en avril avait cédé 81 cents sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), à 98,08 dollars.

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord livraison en mai avait fini à 106,24 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE), en baisse de 1,97 dollar.

str-mba/fmp/glr

PLUS:hp