NOUVELLES

Le diplomate russe poignardé a quitté le Canada

17/03/2014 03:30 EDT | Actualisé 17/05/2014 05:12 EDT

Le diplomate russe poignardé par un réserviste de l'armée canadienne vendredi, après une dispute dont l'origine serait liée à l'alcool, a quitté le Canada, a indiqué la police lundi.

Andrey Gorobets, diplomate à l'ambassade de Russie à Ottawa, "a quitté le pays", a indiqué l'agent de police Marc Soucy. Ni la police, ni l'ambassade de Russie n'ont souhaité donner les raisons de ce départ.

L'auteur présumé des coups de couteau, Kevin Martin, 32 ans, a été libéré après avoir versé une caution de 15.000 dollars et comparaîtra le 9 avril devant la justice pour agression aggravée.

Après un appel d'urgence, la police avait découvert vendredi matin Andrey Gorobets, 44 ans, avec des "coups de couteau" sur le corps dans l'entrée d'un immeuble aux abords de l'ambassade de Russie.

En suivant les traces de sang au sol, les policiers sont remontés jusqu'à l'appartement de Kevin Martin où ce dernier était nu et avec des traces de sang sur le corps, un couteau sur le sol à ses côtés.

Ce fonctionnaire au ministère de la Défense et réserviste de l'armée canadienne avait rencontré le diplomate russe et son épouse la veille au soir en promenant son chien, a expliqué le père de Kevin Martin au quotidien Ottawa Citizen. Le couple a invité M. Martin dans leur appartement puis peu après les deux hommes sont allés dans l'appartement de Kevin Martin où l'agression présumée a été commise le lendemain matin.

Les deux hommes se seraient querellés après avoir consommé de l'alcool sans que le motif soit établi, selon le quotidien canadien. Les deux hommes communiquaient en utilisant un outil de traduction sur leurs téléphones portables, a indiqué le père de Kevin Martin.

Selon lui, sa famille a un lien lointain avec l'Ukraine puisque l'arrière grand-père de Kevin Martin était originaire de cette région.

amc/mbr/sab/gde

PLUS:hp